Page précédente    Melody Assistant    Page suivante 
 

Introduction
Produits
Quoi de neuf ?
Prise en main
Notation
Introduction
Rappels de Solfège
Les Modèles
La sélection discontinue
Les repères
Liaison, coulé, ligature
Les tablatures
Portées multi-voix
Notation en couleur
Notation grégorienne
Les ruptures
La clef
L'armure
La signature temps
Les nuances
Le mouvement
Paroles/Karaoke
Les objets libres
Textes spéciaux
Polices de caractères
Interprétation
Périphériques/Pilotage
Virtual Singer
Questions/réponses
Licence d'utilisation
Assistance
Annexes
Imprimer le manuel


Le symbole désigne les nouveaux chapitres.

 

L' Armure de la clef

(ou armature)

Rappels de solfège

L'armure de la clef permet de définir, au sein d'une partition, un changement de tonalité, c'est-à-dire de définir la gamme dans laquelle la partie est jouée.
Voici la listes de toutes les notes jouables dans une octave :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Do Do# 
ou Réb
Ré# 
ou Mib
Mi Fa Fa# 
ou Solb
Sol Sol# 
ou Lab
La La# 
ou Sib
Si

Chaque note est séparée de la suivante par un intervalle d'un demi-ton.
La gamme majeure comporte sept notes et est constituée d'intervalles irréguliers : à partir de la note de base de la gamme, on choisit les notes situées au demi-ton +2, +4, +5, +7, +9 et +11 ce qui donne, pour la gamme de Do, les demi-tons 1, 3, 5, 6, 8, 10, 12 soit la gamme Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si.

Si, par contre, on décide d'utiliser la gamme majeure de Ré, on obtiendra une gamme contenant les demi-tons 3 (note de base), 5, 7, 8, 10, 12 et 14.
Le demi-ton 14 est en fait le demi-ton 2 de l'octave supérieure.
On obtient donc les notes Ré, Mi, Fa#, Sol, La, Si, Do#.

Si on n'utilise dans la partition que les notes appartenant à la gamme de Ré, on s'aperçoit alors que tous les Fa et tous les Do seront dièses. Afin d'alléger la notation, on note ces dièses uniquement "à la clef", c'est-à-dire juste après le symbole de la clef. Ceci permet de signaler à l'interprète la tonalité qu'on utilise, et donc les notes qui sont altérées (affectées d'un dièse ou d'un bémol) par défaut.
Pour déterminer la tonalité d'une partition ou d'une partie, comptez donc le nombre de dièses ou de bémols à la clé :


Nb dièses Tonalité
Majeure
Tonalité
Mineure
  Nb bémols Tonalité
Majeure
Tonalité
Mineure
0
DO
LAm
 
0
DO
LAm
1
SOL
MIm
 
1
FA
REm
2
RE
SIm
 
2
SIb
SOLm
3
LA
FA#m
 
3
MIb
DOm
4
MI
DO#m
 
4
LAb
FAm
5
SI
SOL#m
 
5
REb
SIbm
6
FA#
RE#m
 
6
SOLb
MIbm
7
DO#
LA#m
 
7
DO
LAbm

L'ensemble de ces signes d'altérations placés à la clé constituent l'armure.

Généralement, toutes les portées d'une même partition changent d'armure en même temps. Cependant, certains instruments, tels que la clarinette, le saxophone, la trompette ou le cor, ne jouent pas la note qui est effectivement marquée sur la partition, mais la note située un nombre de demi-tons donné au-dessus ou au-dessous.
Ils sont appelés "instruments transpositeurs".


Astuce : Dans le logiciel, pour définir une portée pour instrument transpositeur, utilisez "Portée>Appliquer instrument transpositeur" ou bien l'option "Appliquer instrument transpositeur" du menu contextuel de la portée .

Par exemple, sur la portée correspondant à la clarinette soprano, les notes sont jouées deux demi-tons en dessous de la note effectivement écrite.
Si la note Do est écrite sur la partition, la clarinette joue donc un Sib. C'est un instrument transpositeur en Sib.
Pour faire jouer à une clarinette une gamme montante de Do, c'est-à-dire les notes Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, il faut donc écrire Ré, Mi, Fa#, Sol, La, Si, Do#, soit une gamme de Ré majeur.
Si la partition est en gamme de Do majeur, c'est-à-dire avec une armure vide, la portée de la clarinette aura donc deux dièses à la clé, comme s'il s'agissait d'une tonalité de Ré majeur.
 
Note : Le logiciel étend la notion d'instrument transpositeurs à tous les instruments qui ne jouent pas exactement la note écrite.
Ainsi des instruments tels que le piccolo ou la basse, qui ne sont pas des instruments transpositeurs au sens strict puisqu'ils se contentent de jouer la note décalée d'un certain nombre d'octaves, sont cependant inclus dans la même option.

Positionnement

L'armure (changement de tonalité) se positionne toujours en début de mesure. Vous pouvez fixer un changement de tonalité ou vous voulez sur la partition.
Ainsi, une portée peut débuter en tonalité de Do majeur, pour passer en Fa majeur quelques mesures après et ce, de manière indépendante des autres portées si vous le désirez.

Edition

Edition globale:
Pour changer la tonalité générale de la partition, choisissez "Partition>Tonalité et division de la mesure", la boîte de dialogue de sélection de la tonalité s'ouvre.

Edition fine :
Une palette d'outil spéciale (Menu "Fenêtre>Outil clef") est à votre disposition, elle contient l'outil de changement de tonalité ainsi que les outils de changement de type de clef et de changement de signature temps.

Choisissez l'outil de changement de tonalité (symbolisé par deux dièses sur une portée) et cliquez sur la mesure désirée. La boîte de dialogue de sélection de l'armure s'ouvre.

Sélection de l'armure

La boîte de sélection de la clef comporte trois onglets. Celui qui nous intéresse ici est le deuxième, marqué Armure. Dans la partie haute de la boîte vous voyez un aperçu de l'armature (tonalité) que vous êtes en train de définir.

En utilisant l'ascenseur, vous ajoutez ou enlevez des dièses et des bémols, et changez donc de tonalité. Les utilisateurs avancés peuvent également définir des changements d'armature personnalisés en utilisant les boutons à droite, et la note de base au-dessous.

La case à cocher Armature visible vous permet de définir si vous désirez que l'armure soit montrée. Pour des raisons de lisibilité, il est fortement déconseillé de poser des changements de tonalité invisibles.

Le type d'affichage du changement de tonalité permet de définir si vous voulez que des symboles bécarre annulent l'armature précédente.

La case à cocher Propager le changement jusqu'à la fin de la musique vous permet de transposer les changements de tonalité qui suivent, relativement au changement que vous venez d'effectuer. Par exemple, si vous passez de la tonalité de Do à Ré, tous les changements de tonalité qui suivent seront augmentés de deux demi-tons. Par exemple, une tonalité de Sol (un dièse à la clé) se transformera en La (trois dièses à la clé).

En bas de la boîte, des menus déroulant vous permettent de choisir :

• La transposition à appliquer aux notes lorsque la clef sera insérée dans la partition.
Les notes qui suivent ce changement de tonalité pourront être éventuellement :
  • Non transposées : en ce cas, elles se repositionnent sur l'écran afin de continuer à jouer la même note qu' auparavant
  • Transposées vers le haut : elles joueront dans la nouvelle tonalité, plus aigues qu' auparavant
  • Transposées vers le bas : elles joueront dans la nouvelle tonalité, plus graves qu' auparavant
  • Laissées graphiquement en place : elles resteront à la même position sur l'écran.
• Sur quelles portées l'application se fera. Ce peut être la portée seule, ou toutes les portées de la partition, ou uniquement les portées sélectionnées.
Dans ces deux derniers cas, vous pouvez choisir si le changement s'effectue en absolu ou en relatif.
En absolu, le changement de tonalité est appliqué tel quel aux autres portées.
En relatif, il est appliqué en respectant l'écart de tonalité qui sépare les portées. Dans le doute, choisir plutôt l'application relative.

Mode relatif et absolu

Comme décrit précédemment, un changement de tonalité peut être appliqué de manière absolue ou relative.

Application absolue :

    La nouvelle tonalité est insérée "telle quelle" sur toutes les portées désirées. Toutes ces portées passeront donc en même temps dans la même tonalité. C'est généralement le cas dans toutes les musiques, sauf quand elles utilisent des instruments transpositeurs. Les tonalités pour ces instruments sont décalées d'un nombre donné de demi-tons par rapport à la tonalité standard. De ce fait, appliquer la même tonalité à toutes les portées, y compris celles qui jouent d'un instrument transpositeur, donnera des tonalités erronées pour ces instruments.
Application relative :
    Le programme calcule la différence en demi-ton entre la note de base de la tonalité courante (à l'endroit où vous avez cliqué) et celle de la nouvelle tonalité que vous demandez d'insérer. Cette différence est alors appliquée à toutes les portées demandées. Le décalage des tonalités des instruments transpositeurs est donc conservé.
    Par exemple, si vous avez une première portée en tonalité de Ré et une autre en Sol, insérer un changement de tonalité relative en Mi sur la première portée génèrera :
    - Différence entre l'ancienne et la nouvelle tonalité : Mi-Ré = 2 demi-tons
    - La tonalité de la première portée est augmentée de deux demi-tons : Ré+2 demi-tons = tonalité de Mi (comme demandé)
    - La tonalité de la deuxième portée est augmentée de deux demi-tons : Sol+2 demi-tons = tonalité de La
    Cependant, faites attention : si vous utilisez des changements de tonalité utilisateur, le programme n'est plus capable de décaler ces tonalités non-standards (il est impossible de savoir si des altérations doivent être ajoutées, et où). Si de telles tonalités existent dans votre partition, seule leur note de base sera transposée comme demandé, leurs altérations à la clé ne seront pas modifiées.
     
    En résumé : Il n'est pas recommandé d'utiliser le mode de changement de tonalité absolu sur des portées utilisant un instrument transpositeur.
    Par contre, un changement de tonalité relatif ne calculera pas l'armure pour les changements de tonalité non-standards.
     


(c) Myriad 2012 - Tous droits réservés