page précédente                      page suivante  
Les tablatures
Tablatures pour instrument à cordes frettées
Guitare, Basse, Luth, Dulcimer...
Principe

Lorsque l'on fait vibrer une corde tendue, on peut émettre un son de hauteur proportionnelle à la longueur de la corde.

Certains instruments de musique sont basés sur ce principe, comme par exemple la harpe ou encore le piano. Dans tous les cas, le grand nombre de cordes nécessaires pour pouvoir jouer un nombre suffisant de notes aboutit à un instrument volumineux.

Pour pallier à cet inconvénient, il est nécessaire de pouvoir produire plusieurs notes avec la même corde. Selon les théories de l'acoustique, ceci est possible en raccourcissant la corde avant de la faire sonner. C'est le principe du violon : l'instrumentiste pose précisement le doigt à l'endroit nécessaire pour jouer une note plus aiguë. Ceci demande cependant une grande précision dans le doigté.

Un autre type d'instrument dit instrument à cordes frettées utilise un principe ingénieux pour raccourcir la corde de manière simple pour l'instrumentiste.
Un instrument à cordes frettées est composée d'une série de cordes tendues sur un manche. Chaque corde donne une note précise quand on la pince ou la frotte. Le manche comporte, à intervalle régulier, des tiges métalliques incrustées appelées frettes.
L'intervalle entre deux frettes se nomme case.
Lorsque le doigt presse la corde dans une case, la corde touche la frette et se trouve raccourcie : la note produite est plus aiguë.
Les frettes sont positionnées de manière à ce que chaque case corresponde exactement à un demi-ton. Le tour est joué.

Représentation

La représentation se fait par une tablature. La tablature présente autant de lignes horizontales qu'il y a de cordes, la corde la plus aiguë (chanterelle) se trouvant en haut. Chaque note jouée est figurée par un chiffre qui indique la case. La corde à vide étant notée 0, la première case 1 et ainsi de suite.

L'instrumentiste lit la tablature de droite à gauche, chaque note étant repérée par sa case et sa corde. Lorsque deux notes sont situées sur la même verticale elles sont jouées simultanément.

Dans de nombreux cas, la même note peut être produite à plusieurs endroits du manche. Il faut donc "optimiser" la position de ses mains afin d'éviter des aller et retour sur le manche. Le logiciel calcule le trajet le plus simple pour jouer les notes données.

Dans le paramétrage de la tablature vous pouvez choisir d'afficher la durée des notes et ceci selon deux modes de positionnement différents : au dessus de la note ou au dessus de la portée.

Ajout de notes

Pour ajouter des notes sur une tablature plusieurs méthodes sont possibles :

  • Vous pouvez sélectionner la case à poser par le clavier (pavé numérique) puis cliquer sur la corde désirée. La liste des touches clavier associées à la tablature est décrite dans la configuration du clavier (vous pouvez les redéfinir)
  •  Vous pouvez cliquez sur la corde en tenant la touche Majuscule appuyée (ou le bouton droit de la souris) un menu déroulant vous propose alors les différentes cases possibles pour cette corde.
  • Choix de l'instrument

     Harmony-Melody vous propose une cinquantaine d'instruments prédéfinis que vous pouvez choisir dans la liste.
    Vous pouvez également définir un instrument totalement différent : cliquez sur "Autre" et entrez pour chaque note :

  • la hauteur de la note lorsque la corde sonne à vide
  • le nombre de cases pour cette corde
  • la première case utilisable pour cette corde : certains instruments comme le banjo, ont des cordes plus courtes.
  • Calcul de la tablature

    Le calcul de la tablature c'est à dire l'association entre la note classique et le couple corde-case est largement  paramétrable.

    Pour chacune des notes, le contexte est analysé et évalué, et la difficulté de réalisation de chaque doigté possible est notée par une valeur. Plus la valeur est faible, plus cette possibilité est bonne.
    Vous pouvez définir les pénalités (valeur positives) ou avantages (valeurs négatives) que vous désirer appliquer.

    Si une note ne peut être jouée elle apparaîtra sous la forme d'un point d'interrogation.

  • Vous pouvez poser un capodastre : c'est une sorte de pince qui raccoucit le manche de l'instrument. Il vous faut choisir la case sur laquelle le capodastre est posé.
  • Ecart Maximum : C 'est l'écart en case entres les deux doigts les plus extrèmes. Quand l'écart devient trop grand la main est obligée de se déplacer et on applique alors la pénalité de changement de case.
  • Pénalité de changement de case : Cette pénalité sert à limiter les déplacements horizontaux sur le manche. Plus la valeur sera élevée moins la main aura la possibilité de se déplacer.
  • Pénalite de corde à vide: pénalité appliquée lorsque la corde sonne à vide, cela sert à empècher les cordes à vide. Si vous désirez au contraire avoir plus de cordes à vides donnez une pénalité négative.

  • Pénalité de changement de corde : elle sert à limiter les déplacements verticaux sur le manche. Le logiciel aura tendance à préférer rester sur la même corde plutôt que d'aller chercher une note sur une corde différente. Ceci favorise donc les déplacements de la main sur le manche. Un valeur négative produit exactement le contraire.
    Note : 
    Utiliser des "pénalités négatives" peut augmenter le temps de calcul des tablatures.
     
  • Penalité corde non utilisée dans un accord : ceci evite que plusieurs cordes consécutives d'un même accord ne soient séparées par une corde qui ne doit pas sonner.
  • Profondeur de calcul :Les notes sont traitées par paquets d'une longueur paramétrable. Un paquet s'arrête lorsqu'un silence est rencontré puisque l'on suppose qu'un silence de longueur suffisante laisse à l'interprète le temps de se repositionner où il veut sur le manche. Si cette valeur est trop élevée, le temps de calcul risque d'être long.
  • Arpèges Main Droite: Parfois les changements rapide de notes se font par un arpège main droite plutôt que par un travail de la main gauche. Dans ce cas on considère que les notes accrochées et de durée inférieure à une croche sont en accord.
  • Note : 
    Lorsque la tablature se calcule, le curseur de la souris devient une petite montre avec "tab" écrit dessus. Vous pouvez interrompre le calcul en cliquant tout en appuyant sur Pomme (Mac) ou Ctrl ( PC).
     
    La notation baroque

    La notation baroque utilise des lettres en lieu et place des nombres.La corde a vide est désignée par 'a', la première case 'b' puis la succesion de lettres r,d,e,f,g,h,i,k,l,m,n,o,p,q,s,t,u,v,w,x,y,z. Veuiller remarquer qu'afin de limiter certaines confusions les lettres c et j sont omises. La notation baroque ne représente que les six premières cordes alors qu'un instrument comme le Luth baroque, par exemple peut en avoir jusqu'à 14. Les cordes supplémentaires sont différenciées par le symbole '/' placé devant la case. La note normale pour la  septième corde, un '/' pour la huitième corde, deux pour la  neuvième, trois pour la dixième, puis, le chiffre 4 pour la onzième, 5 pour la douzième et ainsi de suite.
    Quand vous cliquez, avec la touche Majuscule appuyée, en dessous de la sixième corde Harmony-Melody vous propose toutes les possibilités dans le menu déroulant.

    Le Tympanon des montagnes ou Dulcimer

    Le dulcimer le plus courant est le Dulcimer des Appalaches. C'est un instrument comportant généralement trois cordes et une vingtaine de case. L'écart d'une frette à l'autre n'est pas régulier et varie d'un ton à un demi ton. Pour définir votre propre accordage de Dulcimer, choisissez "Autre" dans la boîte de paramètrage de la tablature et passez en mode "Dulcimer" (menu déroulant du bas de la fenêtre)


      page précédente                      page suivante