Page précédente    Harmony Assistant    Page suivante 
 

Introduction
Produits
Quoi de neuf ?
Prise en main
Notation
Interprétation
Introduction
Les lois
Effets/Expression
Ajustement microtonal
Accordages spéciaux
Processeur d'effets
Courbes de paramètre
Instruments utilisateurs
Pistes numériques
Le Jukebox
Jouer le Karaoké
Doigté guitare
Périphériques/Pilotage
Virtual Singer
Questions/réponses
Licence d'utilisation
Assistance
Annexes
Imprimer le manuel


Le symbole désigne les nouveaux chapitres.

 

Les instruments utilisateurs prédéfinis

et autres digressions sur les instruments


Nous allons voir dans ce chapitre les différentes manières d'utiliser et de créer les instruments utilisateurs prédéfinis.
Vous y trouverez également toutes sortes d'informations utiles sur les instruments utilisateurs ou standards.
Pour commencer voici quelques rappels sur la manière dont les instruments numériques sont organisés.

Nous vous conseillons de consulter les didacticiels vidéo : "Comment importer un son depuis une SoundFont et l'utiliser comme un instrument utilisateur. " et "Création d'un effet "vieux disque vinyle". Utilisation des processeurs d'effets et instruments numériques utilisateur. "  (Menu "Fenêtres>Didacticiels" dans le logiciel)


Qu'est-ce qu'un instrument numérique ?

Un instrument numérique est, pour Harmony/Melody, un ensemble de sons numériques (échantillons) associés à des paramètres.
Les sons numériques sont des enregistrements numériques d'instruments réels jouant une note donnée, la plus pure possible.
Pour certains instruments, un seul son est nécessaire. Mais, pour beaucoup d'autres, il est nécessaire de disposer de plusieurs sons pour définir un instrument.
En effet, le timbre d'un instrument peut varier de manière significative selon la hauteur de la note jouée. Le logiciel, pour jouer une note donnée, change la fréquence de la note enregistrée pour lui donner la bonne fréquence, ce qui est acceptable mais uniquement dans des limites bien définies.
Par exemple, déformer une note de piano jouée sur l'octave 3 de l'instrument pour lui donner une fréquence d'une note de l'octave 5 va entraîner une forte distorsion et donc une détérioration sensible du son.
Il y a donc, pour définir un instrument, plusieurs échantillonnages (enregistrements numériques) pratiqués à des hauteurs de note différentes, de manière à ne jamais être "trop loin" de la note enregistrée et ainsi limiter au maximum les distorsions.

De plus, à ces sons numériques sont associés des paramètres qui vont expliquer au logiciel la manière de jouer l'échantillon.
Par exemple, de la même manière que la vélocité de la note (vitesse avec laquelle l'instrumentiste lance la note) influence le volume elle peut également altérer le timbre du son.
La vélocité haute fidélité permet de définir les filtres de fréquence à appliquer selon la vélocité de la note.

Ces différents paramètres seront décrits en détail plus loin.

Les bases d'instruments ou bases de son

De nombreux instruments numériques sont fournis par défaut avec le logiciel.
Afin de respecter les normalisations en vigueur, ces instruments sont classés selon la norme GM/GS : norme suivie par la plupart des synthétiseurs MIDI.
Les instruments sont donc regroupés en base de sons.
Différentes bases de sons sont disponibles, en différentes qualités. Plus la qualité est grande, plus longue est la base.
Par exemple, la base la plus simple, GMLTBASE "pèse" aux alentours de 500 Ko, la plus élaborée, la GOLD, 300 Mo...
Le principal avantage d'une base de son est essentiellement la taille que l'on obtient pour les fichiers musicaux. Un fichier musical ne contient, grâce à la base de son, que les notes et autres symboles. Les données numériques nécessaires à l'interprétation sont fournies, une fois pour toutes, avec le logiciel.

Les instruments utilisateurs

Il est néanmoins possible d'utiliser des instruments autres que ceux des bases d'instruments par défaut. Il faut pour cela définir un instrument utilisateur.
Dans ce cas, bien sûr, les données de l'instrument sont mémorisés dans le fichier musical, ce qui va donc en accroître la taille.
Par exemple, un son de 10 secondes, échantillonné à 44 Khz, occupe approximativement 880 Ko. La taille du fichier devient alors nettement plus importante.
Il est possible de réduire cette taille en sauvegardant au format .mu3 au lieu d'utiliser le format standard.
Dans le format de fichier .mu3, les sons sont compactés selon le format Vorbis Ogg. Il y a une légère perte de qualité, mais la taille est divisée par 10.

Les instruments utilisateurs prédéfinis

Disponible sur Harmony Assistant à partir de la version 8.4, ce concept permet d'utiliser des instruments utilisateurs comme on utilise les instruments par défaut.
Pour choisir un instrument par défaut, dans la boîte d'édition de l'instrument on dispose de deux listes.
Dans la liste de gauche  des groupes d'instruments (Ensemble, Cuivres, Anches ...) , à droite les instruments correspondant à ce groupe (Violon, Violoncelle, Contrebasse...).

A la liste de gauche peuvent s'ajouter des groupes d'instruments utilisateurs. Le nom de ces groupes est précédé d'une petite étoile rouge afin de bien différencier instrument standard et instrument utilisateur.
La sélection d'un de ses groupes, propose dans la liste de droite la liste des instruments le constituant, comme cela se passe déjà avec les instruments standards.
Choisir un instrument utilisateur devient donc aussi simple que de choisir un instrument standard.
Mais attention ! Afin de garder au fichier la possibilité de se jouer sur n'importe quelle machine, même celles ne disposant pas des instruments utilisateurs additionnels utilisés, les données de ces instruments sont tout de même enregistrées dans le fichier musical. Et donc, augmentation de taille...

Comment installer des instruments utilisateurs prédéfinis

En général, les sons utilisateurs prédéfinis sont fournis sous forme d'une archive qui, décompactée, donne un dossier. Il suffit de faire glisser ce dossier dans le sous dossier "Sounds" du dossier "Myriad Documents".
Le nom du dossier sera le nom du groupe d'instruments. Chaque instrument composant le groupe est mémorisé dans un fichier indépendant dont l'extension est .mui (Myriad User Instrument).
Les sons composant ses instruments peuvent être compactés ou non, selon le choix de leur créateur.

Si le nom du dossier se termine par "set" par exemple "Heavy drum set", il s'agit d'un ensemble d'instruments percussif (Batteries ou Drums). Ce groupe ne sera sélectionnables que si l'instrument est en mode "batterie".
De la même manière, les groupes d'instruments percussifs, n'apparaissent pas dans la liste de gauche si l'instrument est en mode chromatique (non batterie)

Création d'un instrument numérique utilisateur

Voici quelques explications sur certains paramètres essentiels des instruments utilisateurs.

Tout d'abord, les réglages généraux pour tous les sons de cet instrument
  • Volume relatif : C'est le volume général de l'instrument, de 1 (très faible) à 1000 (volume maximal). Il permet d'équilibrer les instruments entre eux sans avoir à intervenir sur chacun des sons le constituant. A noter que pour des raisons historiques, la valeur 0 correspond à la valeur 1000.
  • Lien vélocité - volume : C'est l'importance de l'influence de la vélocité de la note (vitesse avec laquelle l'interprète lance la note) sur le volume. Ceci est fonction de la construction de l'instrument réel.
  • Vélocité haute-fidélité : Si actif, vous pouvez définir des filtres qui seront appliqués en fonction de la vélocité de la note.

Réglages spécifiques à chaque échantillon composant l'instrument
  • Menu de sélection de l'intervalle de note dans lequel le son sera choisi.
  • Pour cet intervalle, note à laquelle le son à été enregistré (pour un instrument de type "batterie", mettre 0)
  • Groupe : Lors de l'interprétation de la musique, deux notes ne peuvent être émises sur le même groupe : la dernière chasse la précédente. Par exemple, ceci est utilisé dans la batterie pour que le charleston fermé arrête le son du charleston ouvert.
    • 0 : pas de groupe, instrument polyphonique
    • 1-9 : groupes système (utilisés par les instruments standards)
    • 10-200 : groupes utilisateur
    Si vous ne savez pas mettez 0.
  • Attaque : C'est le réglage de l'importance de l'attaque du son. L'attaque est une montée de volume, au début de la note. Plus la valeur est grande, plus la montée est rapide. La valeur 0 signifie "pas d'attaque" le son aura, dès le départ le volume maximal.
  • Chute : La chute est la vitesse de diminution de volume que subit le son pendant que la note est appuyée. Elle varie de 0 (pas de diminution de son, par exemple flûte, orgue...) à 9999 (le son est alors très court).
  • Relâche : La relâche est la diminution de volume que subit le son après que la note est relâchée. Elle varie de 0 (pas de diminution de son) à 9999 (le son s'arrête alors très vite). Généralement cette valeur est plus forte que la chute. NE JAMAIS UTILISER UNE RELÂCHE DE 0 AVEC UNE BOUCLE INFINIE, LE SON NE S'ARRÊTERAIT JAMAIS.
  • Ajustement fin point de boucle. Tant que la note est appuyée, le son boucle sur une portion du son. La détermination d'un bon point de boucle est une composante fondamentale de la création du son. Un point de boucle incorrect donnera des "tick" à chaque bouclage. Des outils dans le menu contextuel effet peuvent vous aider à localiser une boucle infinie dans la sélection courante. Mais, en général, l'ajustement ce fait à l'oreille.
    Par exemple, zoomez sur la partie qui vous semble la plus intéressante, demandez de jouer en boucle la sélection, et bougez là jusqu'à ce que le résultat soit satisfaisant.
    Il arrive qu'il soit impossible de trouver un bon point de boucle, il faut alors repartir à zéro et enregistrer à nouveau l'instrument en veillant à ce que la note soit le plus tenue possible.
    Parfois il est nécessaire d'ajuster ce point de boucle de manière plus fine, l'ajustement fin du point de boucle permet de définir un point de boucle "à virgule" et donc inférieure à un échantillon.
  • Boucle infinie : lorsque la note est relâchée, la partie qui suit la fin de la boucle est jouée sauf si la boucle est marquée comme infinie. Auquel cas le volume va décroître pendant que la boucle sera jouée.

Comment créer des instruments utilisateurs prédéfinis

Si vous avez des instruments utilisateurs que vous utilisez très souvent, il est intéressant de les rendre plus facilement accessibles en créant un groupe d'instruments utilisateur.
De la même manière c'est un moyen aisé de partager des ensembles d'instruments avec d'autres utilisateurs. Nous constituons d'ailleurs une page spéciale proposant en téléchargement gratuit, une sélection des meilleurs groupes d'instruments que nous recevons, n'hésitez pas à nous envoyer les vôtres...

Voici comment procéder :
  1. Créez un sous-dossier dans le sous-dossier "Sounds" du dossier "Myriad Documents". Donnez un nom clair et non ambigu à ce dossier : ce sera le nom qui apparaîtra dans la liste de gauche. Si le groupe d'instrument est un ensemble de son percussif, terminez son nom par " set".
  2. Dans le logiciel, éditez votre instrument utilisateur et choisissez "Sauver instrument prédéfini..." dans le menu contextuel "Action".
  3. Définissez un éventuel commentaire associé à cet instrument.  Le commentaire s'affichera lorsque l'utilisateur cliquera sur le "?" dans la liste des instruments.
  4. Choisissez si vous voulez compresser l'instrument (la compression est au format Vorbis Ogg) et l'éventuel facteur de compression. 
  5. Sélectionnez le dossier que vous avez précédemment créé, et choisissez un nom pour votre instrument
  6. C'est tout, votre instrument utilisateur est maintenant accessible pour tous vos documents, comme un instrument standard.



(c) Myriad - Tous droits réservés