Page précédente    Harmony Assistant    Page suivante 
 

Introduction
Produits
Quoi de neuf ?
Prise en main
Notation
Introduction
Rappels de Solfège
Les Modèles
Le mode page
Le mode gravure
Positionnements
La sélection discontinue
Les vues
Les repères
Liaison, coulé, ligature
Les tablatures
Portées multi-voix
Notation en couleur
Notation grégorienne
Les ruptures
La clef
L'armure
La signature temps
Les nuances
Le mouvement
Paroles/Karaoke
Les objets libres
Textes spéciaux
Polices de caractères
Jeux de caractères
Interprétation
Périphériques/Pilotage
Virtual Singer
Questions/réponses
Licence d'utilisation
Assistance
Annexes
Imprimer le manuel


Le symbole désigne les nouveaux chapitres.

 
 

La Notation Grégorienne

Ce chapitre va vous décrire les bases de la notation grégorienne et la manière d'écrire des musiques avec Harmony-Melody en notation grégorienne.

Si vous ignorez tout de ce type de notation, la lecture de ce chapitre vous donnera, nous l'espérons, l'envie de la découvrir.

Voici un exemple de portée en notation grégorienne éditée avec Melody :

gregorian


Quelques exemples de musiques grégorienne vous sont proposées dans le dossier “Demos”.

Les bases

La notation Grégorienne est essentiellement destinée à mémoriser sur papier les chants sacrés du début du deuxième millénaire.

La gamme utilisée est une gamme moderne : Ut, Ré, Mi, Fa, Sol, La. L'écart entre les notes est le même qu'en notation moderne.

L'écriture des notes se fait sur une portée de quatre lignes. Comme une portée est destinée à un seul chanteur, il ne peut y avoir de notes en accord, un être humain normal ayant du mal a chanter deux notes à la fois !

Seule la hauteur des notes est écrite, leur durée est laissée à la libre interprétation du maître de choeur (ou du chanteur). Dans certains cas, des indications de note plus longue ou plus courte peuvent cependant être données.

Les instants où le chanteur peut respirer sont également marqués :
Ceci équivaut aux soupirs et autres silences de la notation moderne.

Etant donné qu'il s'agit de chant, le texte des paroles est presque toujours associé à la portée.

A chaque mot (ou syllabe) des paroles, correspondent une ou plusieurs notes (jusqu'à quatre).

Toutes les notes chantées sur un même mot ou syllabe sont regroupée en une entité que l'on appelle Neume.

Les Neumes

Le neume est la base de la notation grégorienne.

Un neume est caractérisé par :
 

  • Les notes qui le composent (de une à quatre)
  • La variation de hauteur entre ces notes (montée ou descente)

  •  
Chaque neume porte un nom différent. La forme des notes le composant peut être un carré, un losange ou une ligne épaisse.

Un neume 'tombe' toujours sur un début de syllabe.

Un neume se lit toujours de gauche à droite (comme en musique moderne) mais de bas en haut quand les notes sont sur la même colonne.
 

Prenons un exemple :

Voici trois notes en notation moderne. De la première à la seconde, on monte en fréquence, de la seconde à la troisième également.

Il s'agit du neume “Scandicus” représenté comme suit en notation grégorienne :
 Nous avons de 1 à quatre notes par neume. Il peut donc y avoir jusqu'à 3 changements (inflexions) dans le neume.

Nous avons donc 1+2+4+8 soit 15 neumes différents, qui portent tous un nom.
 

Nombre
de notes
Variation Nom du neume
1 Aucune Punctum (note simple) ou Virga (note avec tige)
2 Montée (M) Podatus (pes)
2 Descente (D) Clivis (flexa)
3 MM Scandicus
3 MD Torculus
3 DM Porrectus
3 DD Climacus
4 MMM Virga praetripuncits
4 MMD Scandus flexus
4 MDM Torculus resipunus
4 MDD Pes subtripunctis
4 DMM Porrectus resupinus
4 DMD Porrectus flexus
4 DDM Climacus resupinus
4 DDD Virga subtripunctis
Exercice :
Voici un neume, en vous aidant du tableau ci-dessus trouvez son nom. (réponse au bas de la page )
Note : Les noms des neumes sont données ici à titre purement documentaire. Il ne vous sera pas nécessaire de connaître ces noms pour travailler avec Melody-Harmony.

Les indications de durée de note

Bien que les notes soient en général de durées égales, il est tout de même possible de donner des indications sur la durée des notes.
Une note plus longue sera marquée d'un point (punctum mora) comme en notation moderne.
Une note plus courte (liquescens) sera notée par un carré plus petit. En général cette note vient en fin de neume, elle change alors le nom du neume.

Les altérations

Deux altérations sont possibles : le bémol et le bécarre. La notation des altérations est identique de celle de la musique moderne.

Les clefs

Il existe deux types de clef :

La clef de Do :


(la note Do est située sur la ligne marquée d'une flèche)
La clef de Fa :

(la note Fa est située sur la ligne marquée d'une flèche)

Elles peuvent se positionner sur chacune des quatre lignes de la portée et indiquent la position de la note correspondante.
Les altérations à la clef sont rares mais possibles : on rencontre parfois un bémol à la clef.

Les respirations

Les indicateurs de respiration sont l'équivalent des soupirs et autres silences de la notation moderne. Ils sont matérialisés par une barre verticale.

Les custos

Les custos sont de petites notes qui se placent sur la portée, au  bord droit de la page. Ils servent à indiquer au chanteur  la hauteur de la note suivante. Melody-Harmony calcule et affiche automatiquement les custos.

Edition


Généralité

Toutes les opérations d'édition sont applicables à une portée de type grégorien (Copier, coller, transposer, insérer, etc) . La seule limitation est que vous ne pouvez copier ou coller que des neumes entiers.

Palette

Une palette spécifique au grégorien est disponible dans le menu "Fenêtres". la description de ses différents éléments est donnée dans la ligne d'aide.

Création d'une portée grégorienne

Le plus simple est de créer un nouveau document et de choisir "Modèle grégorien".
Vous pouvez également ajouter une portée et changer son type en "Grégorien".

Choix de la clef

Choisissez l'outil clef et cliquez dans la portée grégorienne. Sélectionnez la clef de Do ou de Fa dans la boîte de dialogue ainsi que la ligne d'affichage de la clef.

Ajout de note

Sélectionnez la durée de la note (punctum pointé, punctum ou liquescens) dans la palette et déplacez-vous sur la portée grégorienne. La ligne d'aide vous indique à tout moment :

  • Le type de neume présent sous le curseur de la souris (avec les hauteurs des notes le constituant)
  • le neume que vous obtiendrez si vous ajoutez la note (avec les hauteurs des notes le constituant)
Si le neume est déjà à 4 notes, la ligne d'aide vous le signale. Si vous tentez tout de même d'ajouter une note à un neume de 4 notes, un message d'erreur s'affichera et la commande sera refusée.

Pour ajouter une note au début d'un neume, cliquez devant le neume avec la note à la bonne hauteur.
Pour ajouter une note à la fin d'un neume, cliquez derrière le neume avec la note à la bonne hauteur.
Pour ajouter une note au milieu d'un neume, cliquez à la bonne position dans le neume.
 

Astuce : Les notes sont parfois graphiquement très proche dans un neume, pour être sur d'insérer au bon endroit, choisissez une échelle de visualisation du document élevée.

Ajout de silence

Sélectionnez le silence dans la palette et déplacez vous sur la portée grégorienne. Cliquez sur la portée pour insérer un silence,cliquez plusieurs fois pour augmenter la durée du silence.

Suppression de note ou de silence

Sélectionnez l'outil de suppression et cliquez sur la note à supprimer. Si vous cliquez sur un neume, seule la note visée sera supprimée du neume.
 

Limites


 
  • Pour des raisons de synchronisation des portées grégoriennes entre elles ou avec les portées de type moderne, il est nécessaire de respecter la division en mesure du document. En division 16/4, vous pourrez tout de même saisir 32 punctum dans une seule mesure.

  •  
  • La position des neumes dans la mesure n'est pas totalement libre, vous ne pourrez par exemple, ajouter un punctum juste derrière un neume à 4 notes : l'aire occupée par le neume est toujours celle de la somme des punctums correspondants.

  •  
  • Le copier-coller est tout à fait possible entre portées de type Moderne et portées de type Grégorien. Certaines organisation de notes (comme par exemple les accords) pourront entraîner des résultats étranges sur une portée grégorienne.

Réponse à l'exercice :

Il s'agit d'un neume à 3 notes, montant puis descendant, c'est donc un neume Torculus



(c) Myriad - Tous droits réservés