Accès rapide
 
 
 



Entretien avec Louis René Blaire

le 23 janvier 2004



Myriad : Bonjour M Blaire, merci d'accepter de répondre à ces quelques questions.
Vous avez remporté le Premier Prix du 7ème Concours Amical de Musique avec votre oeuvre "Melpomene Polka" et nous voudrions d'abord savoir qui vous êtes.

Pouvez-vous vous présenter ?

Louis René Blaire : Retraité, ancien architecte ; 68 ans le mois prochain. Ex musicien, - fanfariste (souvent chef et arrangeur) dans les fanfares d'étudiants suivantes: (Bugliste autodidacte et fondateur de la fanfare Honoré Champion ; 1 disque 25 cm chez Ducretet-Thomson en 1958) ; Second trompette à la fanfare Léon Malaquais (7 disques chez Pathé-Vox ; le dernier, "Tout ça n'vaut pas l'amour", enregistré juste après l'Olympia, mérite le détour) ; 58 représentations à l'Olympia au printemps 61 (spectacle Jour de Fête de Jacques Tati) ; premier trompette de la fanfare Octave Callot de 1964 à 1967. (Pas mal de disques chez Véga, dont un superbe Vol II 'chansons paillardes sur fond de cuivre", 30 cm Véga en 66)

Egalement pianiste de Jazz dans différents groupes parisiens de 55 à 57 ; en particulier, participation en 57 pendant 6 mois aux Jam-sessions chez Jean-Claude Casadesus (alors étudiant au Conservatoire) où se réunissaient pas mal de musiciens pros parisiens. Reprise ces dernières années, en quartette + chanteuse. Expérience intéressante mais abandonnée.

Myriad: Sur quel matériel travaillez vous ?

Louis René Blaire : Sur mon piano, bien sûr !

Myriad: Quel est votre cursus musical ?

Louis René Blaire : Leçons de pîano avec de vieilles demoiselles entre 47 et 52 qui ont failli m'en dégoûter. La découverte du Jazz en 52 m'a sauvé ! Ensuite, je suis devenu tout à fait autodidacte, y compris pour l'apprentissage de la trompette et de l'orchestration. J'ai énormément travaillé le classique il y a 20 ans (Prokofiev (Visions fugitives), Debussy (Etudes, Jardins sous la pluie, etc....), Bach (le CBT, vol 1), Schubert (les Impromptus et Moments Musicaux, la dernière sonate, Mozart, quelques sonates, Scarlatti, trois ou quatre sonates)
Un an de cours d'harmonie tout de même il y a deux ans au Jazz-Club de Grenoble avec un bassiste professionnel (Gil Lachenal)

Myriad: Jouez-vous d'un instrument de musique (ou de plusieurs) ?

Louis René Blaire : Piano ; j'ai abandonné les cuivres, mais je jouais principalement de la trompette ou du cornet ; également tous instruments à embouchure comme Tubas, Soubassophone, trombone à pistons, Bugle.

Myriad: Quels sont vos goûts musicaux ? Vous pouvez citer des artistes  ou des genres musicaux si vous le désirez.

Louis René Blaire : Le jazz mais aussi le classique, et bien sûr la fanfare
Jazz : je vais essayer de faire court :
tous les pianistes de Fats Waller à Keith Jarret avec mention spéciale à Teddy Wilson, Art Tatum, Hank Jones, Bud Powell, Monk, Phineas Newborn, Bill Evans, Tommy Flanagan, Keith Jarret, Fred Hersch, Martial Solal et Maurice Vander
Trompettistes : Dizzy, Clifford Brown, Chet Baker, Wynton Marsalis
Sax Alto : le Bird !  et Johny Hodges bien sûr
Sax ténor : Stan Getz, Lester, Zoot Sims, Al Cohn, Rollins (jeune, plus maintenant, il vieillit mal), Benny Golson, Ben Webster, Paul Gonsalves
Contrebasse : Ray Brown, NHOP et plein d'autres
Batterie : Kenny Clarke (avec qui j'ai failli jouer un soir !), Max Roach, Art Blakey, Elvin Jones, Jack de Jonhette, Tony Williams
Compositeurs : Duke Ellington, Gil Evans

Classique : je déteste la musique de Liszt en général (quelques exceptions tout de même) et de nombreuses ½uvres de compositeurs baroques (dont Vivaldi à part son Stabat Mater)
Par contre, j'adore tout de Monteverdi à Debussy . J'ai faible pour toute l'½uvre de Gustav Mahler. Je n'aime pas beaucoup le style besogneux de Bruckner
Et j'adore Bartok, Messiaen, Chostakovitch, Prokofiev et surtout Britten. Je déteste Boulez compositeur, mais admire son grand talent de chef d'orchestre.

Chansons : Presque tout avant Brel. Les tops : Bobby Lapointe, Brel et Ferré / Piaf, Berthe Sylva, Barbara, Gréco, Catherine Sauvage, Cora Vaucaire

Myriad: Plus précisément, en ce moment, quelle musique écoutez-vous ?

Louis René Blaire : Tout, sauf le rock qui m'emmerde, et toutes ces musiques d'une uniformité consternantes qu'on entend à longueur de radio. Michel Petrucciani (encore un pianiste que j'adorais) disait fort justement que c'était aussi peu inventif et aussi manichéen que la musique militaire. Bien d'accord avec lui !
Le matin, pour me mettre de bonne humeur, rien de tel qu'un quatuor de Haydn ou une chanson de Bobby Lapointe.
Ensuite, un concerto de piano de Mozart (n'importe lequel, ils sont presque tous bons, avec un bémol pour les 11-12-13 et 14) de préférence par Murray Perahia avec l'ECO . Le top !
Ensuite, indifféremment : un quatuor de Beethoven ou de Bartok (le top des quatuors !) ou un CD de Bill Evans. De temps en temps, Un Charlie Parker ou un Clifford Brown. En ce moment, j'écoute avec passion les CD de l'Anthologie de la chanson française, années 30 à 39. Une richesse incroyable, malgré les inévitables nanars. Des chanteuses à redécouvrir comme Frehel, Damia, Sylva ou Jean Sablon (à qui Montant doit beaucoup, quand on l'entend, la ressemblance est frappante !)
Souvent, un des 4 grands opéras de Mozart. Plus ceux de Wagner ; je les connais par c½ur, mais à la longue, j'ai fini par me lasser. Deux opéras que j'adore : le Wozzeck de Berg, le Pélléas de Debussy (et aussi le Peter Grimes de Britten)
Désolé d'être aussi éclectique, mais je crois que c'est aussi ça, la démarche du mélomane !

Myriad: Quelles musiques n'écoutez-vous plus du tout ?

Louis René Blaire :Vous voulez que je vous dise Dalida ou Mireille Mathieu ? C'est pas un scoop, j'ai jamais vraiment écouté !

Mais, pour redevenir sérieux,  contrairement à ce que je constate beaucoup autour de moi dans les générations plus jeunes, j'écoute toujours avec autant d'émotion ce vieux 78 T de Fats Waller pour lequel j'avais cassé ma tirelire en 1952 (au grand désespoir de mon père qui trouvait cette musique absurde ; pas ma mère, qui aimait beaucoup ; n'empêche que je l'écoutais en cachette pour ne pas contrarier mon père !) : Smashing Thirds sur la face A et Handfull of Keys sur la B. Attention, chef d'½uvre ! Quel bonheur encore aujourd'hui !
J'ai cessé d'écouter depuis longtemps Claude Luter ; à 16-17 ans, j'écoutais pourtant ça avec avidité, jusqu'au jour où j'ai découvert Charlie Parker !


Myriad: Si l'on vous demandait de choisir une musique qui serait placée dans une capsule à destination des habitants d'Alpha du Centaure, quel serait votre choix  ?

Louis René Blaire : Les 17 Quatuors de Bethoven, la Messe en si de Bach ou un coffret de Duke Ellington (années 25 à 42 de préférence)

Myriad: Si vous deviez être coupé du monde pendant un an, quels sont les deux albums que vous emporteriez avec vous ?

Louis René Blaire : Voir ci-dessus, bien qu'il y en ait trois ; on ferait bien une dérogation pour moi (un 4è SVP : Don Giovanni d'un certain Wolfgang Amadeus !)

Myriad: En ce qui concerne l'oeuvre qui a remporté le concours, quelle a été votre source d'inspiration ?

Louis René Blaire : Aucune ; j'avais l'air en tête. C'est tout

Myriad : Quel a été votre cheminement de composition ? (les détails techniques intéresseront les lecteurs)

Louis René Blaire : J'ai pris mon crayon, du papier à musique (à l'époque, on n'avait pas Melody !) et ma gomme. A la fin, c'était plein de ratures ! Le titre, c'est un copain de la fanfare Honoré Champion qui l'a suggéré, en hommage à la grande salle d'exposition de l'Ecole des Beaux Arts de Paris qui se situait au 13-15 Quai Malaquais, la salle Melpomène, que nous appelions tous la Melpo. C'est là qu'étaient exposés tous nos projets et concours. Lieu hautement mythique !


Myriad: Avez vous une anectode à narrer ? Pas nécessairement reliée à votre oeuvre mais en rapport avec la musique.

Louis René Blaire : J'en ai tellement.......! Si vous en voulez quelques unes, allez lire ce que j'ai écrit sur les débuts de la fanfare Honoré Champion sur le site Cybodega des Fanfares dont je vous indiquerai le lien après.
Quelques chocs musicaux : Samson François dans le concerto MG de Ravel (j'étais au 2è rang au Chatelet !), Ellington à la M. de la Culture de Grenoble en Nov. 69.......je pleurais ! Léo Ferré dans une fête champêtre à côté de Toulouse ! Barbara toute jeune s'accompagnant au piano au cabaret L'Ecluse, quai des Gds Augustins à Paris, Sarah Vaughan à Vienne, Murray Perahia et l'ECO à la Roque d'Anthéron, etc. etc. ......................


Myriad : Quelles sont vos objectifs ou vos projets dans le domaine de la musique ?

Louis René Blaire : Plus grand chose ; je m'amuse à composer quelques bricoles avec Melody. Je viens de terminer deux pièces à l'intention de l'excellente Fanfare Forficule, (anciens étudiants Bx. Arts et Ecole Boulle, qui viennent de sortir un formidable CD en Août dernier) dont je connais plusieurs membres. J'espère qu'ils pourront les jouer.
Je pianote encore un peu mais de plus en plus mal. Ce qui fait que je pianote de moins en moins...........

Myriad : Avez-vous un site Web personnel ?

Louis René Blaire : Oui, même deux où on retrouve quelques photos des fanfares Honoré Champion et Léon Malaquais, qui avaient fortement marqué les années 58-61 à l'Ecole des Bx Arts.

http://monsite.wanadoo.fr/FANFARES/    
(L. Malaquais)

http://fanfarehc.monsite.wanadoo.fr/       
(H. Champion) ...........au fait, Honoré Champion, c'était mon pseudo !

http://cybodega.free.fr/ressources/fanfares/fanfare_h/honore_champion/histoire.html          
14 pages racontant les six premiers mois de la fanfare Honoré Champion avec ce concours de fanfares gagné contre toute attente !  

Myriad : Avez-vous un message ou conseil à transmettre aux lecteurs de cette rubrique ?

Louis René Blaire : Ouvrez vos oreilles et ne vous laissez pas tromper par les modes. Seule compte l'émotion.
Et obligez vos oreilles à être exigeantes..........écouter Vivaldi toute la journée n'est pas la meilleure méthode pour découvrir Bartok ou Britten !

Myriad : Quelles autres questions auriez-vous aimé que l'on vous pose ? Quelles auraient alors été vos réponses ?

Louis René Blaire : Non, j'ai déjà été suffisamment bavard !

Myriad : Merci d'avoir répondu à ces quelques questions.

Louis René Blaire : Merci à vous et toutes mes amitiés !


Accueil > Communauté > Entretiens > Louis René Blaire


Haut de page Dernière mise à jour :  (c) Myriad 2013