Quick links
 
 
 


Entretien avec

Claude Lachapelle

le 10 février 2004

Myriad : Bonjour M. Lachapelle, merci d'accepter de répondre à ces quelques questions. Vous avez remporté le Premier Prix du 5ème Concours Amical de Musique avec votre oeuvre "La Samba Cubana"  et nous voudrions d'abord savoir qui vous êtes.

Myriad: Pouvez-vous vous présenter ?
Claude Lachapelle Claude :  Ma mère m'a donné le nom de Claude Lachapelle à ma naissance. Maman me dit souvent  « quand tu es venu au monde, tu étais un gros bébé » Tout était au superlatif à cette époque. Un gros garçon né dans un gros village d'une grosse province (Québec) et d'un grand pays (Canada)  Aujourd'hui j'ai une petite auto, je demeure dans une petite maison, j'ai une petite famille (2 enfants) et un petit chien. Les seules choses qui n'ont pas changé depuis c'est mon surplus de poids et mon grand bonheur de vivre.

Myriad: Sur quel matériel travaillez vous ?
Claude :   J'ai un ordinateur Pentium III. J'utilise le module sonore  KORG-03R/W  avec un piano concert  KORG-7100.  Je travail avec les logiciels Cakewalk, Melody Assistant et beaucoup de tasses de café.

Myriad: Quel est votre cursus musical ?
Claude :  J'ai commencé vraiment à m'intéresser à la musique vers l'âge de 12 ans en écoutant les disques classiques de ma soeur de 21 ans (Tchaïkovski, Chopin, Haydn) À 13 ans j'ai découvert la musique populaire en écoutant les Beatles et à 14 ans j'ai acheté une batterie (Drums) que j'ai vendu le double douze mois plus tard pour m'acheter une guitare (j'avais plus le sens des affaires à cette époque)  À 15 ans j'apprends mes premiers accords sur la guitare et à 16 ans débute mes premiers cours de piano avec un professeur. Tout ça pour aboutir quelques années plus tard à l'université avec un baccalauréat en musique dans ma poche. Je travaille actuellement dans le domaine de l'éducation. J'enseigne la musique aux enfants de 6 à 12 ans dans une école publique au Canada.

Myriad: Jouez-vous d'un instrument de musique (ou de plusieurs) ?
Claude :  Mon instrument principal est le piano. Je joue aussi la guitare, la clarinette, la flûte et les percussions.  Parfois je chante.. surtout sous la douche.

Myriad: Quels sont vos goûts musicaux ? Vous pouvez citer des artistes ou des genres musicaux si vous le désirez.
Claude :  J'aime beaucoup la musique Classique, le Jazz et le Blues. Mais depuis quelques années j'apprécie davantage la musique pour le Cinéma. (Hans Zimmer, Howard Shore, Alan Silvestri, James Horner, Vangelis, Enio Moricone, John Williams et compagnies...)

Myriad: Plus précisément, en ce moment, quelle musique écoutez-vous ?
Claude : La musique du film   CHOCOLAT  de Rachel Portman.   Miam, miam.

Myriad: Quelles musiques n'écoutez-vous plus du tout ?
Claude : Toujours le country.  (J'ai deux grands boufs  dans mon étable, deux grands boufs noirs taché de blancs..la, la, la.)

Myriad: Si l'on vous demandait de choisir une musique qui serait placée dans une capsule à destination des habitants d'Alpha du Centaure, quel serait votre choix  ?
Claude: Je leurs ferais plutôt entendre le chant de nos oiseaux, le chant de nos baleines, le bruit de la mer, du tonnerre et de la pluie ainsi que tous les merveilleux sons que nous avons sur notre terre et qui a inspiré tant de compositeurs. Et peut-être la voix d'Arielle Dombasle pour leur montrer qu'on a aussi des anges.

Myriad: Si vous deviez être coupé du monde pendant un an, quels sont les deux albums que vous emporteriez avec vous ?
Claude: L'album des 9 symphonies de Ludwig van Beethoven et l'album de photos de ma famille. ( ha! ha! )

Myriad: En ce qui concerne l'oeuvre qui a remporté le concours, quelle a été votre source d'inspiration ?
Claude : J'ai composé cette pièce lors d'un voyage à Cuba.  A la playa del sol, con mucho cerveza y mucho musica dentro de cabeza.

Myriad : Quel a été votre cheminement de composition ? (les détails techniques intéresseront les lecteurs)
Claude : J'ai commencé à composer à l'âge de 17 ans. Je faisais des essaies en composant de petites pièces assez simples. Pour améliorer davantage ma technique de composition, je prenais des mélodies connues très simples et je les harmonisais à ma façon soit au piano ou sur une feuille de papier à musique.
Maintenant, aujourd'hui quand je veux composer de la musique, je m'installe généralement au piano et j'improvise. Alors les idées viennent et je les développe.
Après je les écris sur papier (score) pour ne pas les oublier. Ensuite je vais à l'ordinateur transférer mes idées. Et c'est souvent là que la magie se crée. L'ordinateur est un outil tellement merveilleux. Il nous donne des possibilités techniques extraordinaires. Beethoven entendait probablement sa symphonie pastorale dans sa tête. Nous, avec l'ordinateur heureusement, nous pouvons maintenant entendre tous nos fantasmes musicaux aux simples clics de notre souris.

Myriad: Avez vous une anecdote à narrer ? Pas nécessairement reliée à votre oeuvre mais en rapport avec la musique.
Claude : Quand j'avais 4 ans, ma mère m'a surpris à jouer du tambour devant le cheval du voisin. J'étais complètement nu avec mon petit tambour accroché à mon cou. Maman a dit « qu'est-ce que tu fais tout nu dehors » Alors j'ai simplement répondu « j'ai le droit, le cheval est bien tout nu lui aussi »

Myriad : Quelles sont vos objectifs ou vos projets dans le domaine de la musique ?
Claude : Participer à des concours de composition et peut être un jour faire  la musique d'un très joli petit film. (Le fabuleux destin de Claude Lachapelle)

Myriad : Avez-vous un site Web personnel ?
Claude : Oui et même deux. Très chanceux ce Cloclo.
http://cf.geocities.com/claudelachapelle/
http://stage.vitaminic.fr/claude_lachapelle

Myriad : Avez-vous un message ou conseil à transmettre aux lecteurs de cette rubrique ?
Claude : Si on veut persévérer et apprendre davantage dans le domaine de la composition musicale, il faut s'ouvrir à tous les styles et genres musicaux. On doit visualiser souvent dans sa tête les mélodies qu'on entend; faire un effort de sentir et de comprendre les différents enchaînements d'accords (mineur, majeur 7, diminué, accords de neuvième) Il faut le faire souvent, quotidiennement, avec rigueur et discipline. Les résultats seront impressionnants et très valorisants. On doit aussi ne pas avoir peur d'explorer les différentes formes et structures en musique (ABA, Rondo, Canon, Valse) et même les formes plus complexes (Sonate, variations, fugue)  La patience et la ténacité sont des qualités importantes pour celui ou celle qui s'aventure dans le monde merveilleux de la composition musicale. Par contre, il ne faut pas trop en abuser.  La modération à meilleur goût. Il ne faudrait pas qu'on vous surnomme le génie ou le fou  du village.

Myriad : Merci d'avoir répondu à ces quelques questions.



Home > Community > Interviews > Claude Lachapelle



Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013