Myriad Blog 1.3.0 Wednesday, Sep 18th, 2019 at 05:56am 

Wednesday, Aug 21st, 2019 at 05:19pm
Resources MAC -1-

 
Au commencement du Macintosh, la question s'est posée de pouvoir stocker à part les informations liées à l'interface graphique du programme.
Les applications n'étaient plus des lignes de commande, mais présentaient des boîtes, des alertes, des icônes...
 
Apple a alors décidé que tous les fichiers pouvaient être divisés en deux parties distinctes. À partir d'un même nom de fichier, on pouvait ouvrir le "Data fork", qui contenait le code machine et les données de fonctionnement du programme, ou bien le "Resource fork", qui contenait l'ensemble des données de l'interface graphique : menus, boîtes, textes, icônes, pointeurs souris et bien d'autres choses.
 
Lorsque dans les années 90 nous avons créé la bibliothèque ACAM, qui nous permettait d'avoir une interface commune entre Mac et PC (à l'époque sous Windows 3.1), nous avons conservé le format défini par Apple.  
Les fichiers sur PC n'ayant pas de "resource fork", nous avons créé des convertisseurs qui récupéraient toutes les données du resource fork sur Macintosh et les transformaient en un bloc de données lisibles sur PC.
 
Ensuite, pour l'ensemble des types de ressources, nous avons écrit, dans ACAM, les fonctions qui en extrayaient les informations utilisables par le programme
 
Nous travaillions alors comme ceci:  
 
- Les éléments de l'interface étaient édités sur Macintosh exclusivement, à l'aide de l'utilitaire dédié d'Apple appelé "Resedit"
 
- Ils étaient stockés dans un fichier ressource Mac (un fichier sans data fork, avec exclusivement un resource fork contenant toutes ces données)
 
- Sur Mac, ce fichier était utilisé tel quel par le système, qui y retrouvait les éléments graphiques et autres dont il avait besoin
 
- Le fichier ressource Mac était ensuite converti en fichier de données lisibles sur PC, et transféré
 
- Sur PC, nous avions réécrit dans la bibliothèque ACAM toutes les entrées du système Mac qui lisaient les ressources. Le code source de nos programme ne "s'apercevait" donc pas qu'il était sur PC, la structure du code, les appels et les résultats étant identiques au système Mac.
 
-- À suivre --
by Olivier Guillion


Most recent first
Oldest first

Top of page
Legal information Last update:  (c) Myriad