Myriad Blog 1.3.0 Thursday, Nov 23rd, 2017 at 03:01am 

Wednesday, Jul 30th, 2014 at 04:59pm
Harmony et les VST(i) Partie 1

 
Oui, vous avez bien lu, vous ne rêvez pas. Après plusieurs années d'hésitation à user nos semelles à force de trainer des pieds, nous nous sommes décidés à étudier la possibilité de gérer les plug-ins VST dans Harmony Assistant. Pour rappel, ces plug-ins permettent d'ajouter des sons ou des effets sonores à des applications d'audionumérique.
 
Réfrénez cependant vos ardeurs. Avant de sauter de joie, sachez qu'il faudra encore plusieurs semaines (mois?) avant que vous ne puissiez à nouveau toucher terre. Nous en sommes au tout, tout premier stade, celui de l'évaluation technique. Avant une éventuelle intégration dans le programme, il y aura de nombreuses autres évaluations, des tests, des bilans et des discussions. En gros, attendez-vous à une saga auprès de laquelle Game of Thrones fait figure de simple tweet.
 
Nous commencerons donc par la question d'origine : "qu'est-ce qui nous a retenu aussi longtemps ?" C'est une excellente question et nous nous remercions de nous l'avoir posée.
 
  • Appelez ça de l'expérience, du pessimisme ou même de la paranoïa, mais nous hésitons toujours à utiliser du code que nous n'avons pas écrit nous-même, car cela complique énormément la maintenance, qui est une partie majeure de notre travail.
     
    Trois exemples de code externe que nous utilisons :
     
    1- Les fonctions du système d'exploitation : nous les utilisons aussi peu que possible (d'où ACAM), mais nous en avons besoin, au moins pour les fonctions de base.
    Nous devons prendre en compte que nos utilisateurs ont parfois de vieilles versions du système. Nous sommes donc toujours 3 ou 4 versions majeures en retard par rapport à l'actualité.
    Un système, ce sont des centaines de millions d'utilisateurs, des millions d'applications qui tournent tous les jours. Il y a donc de bonnes chance pour que ça fonctionne bien, et nous possédons nous-même le système, que nous pouvons donc tester. Malgré cela, le rétropédalage que nous a imposé Linux, et dans une moindre mesure les ennuis causés par le développement sous MacOS nous prouvent qu'être prisonnier des accès au système constitue toujours un risque.
     
    2- Les pilotes d'impression : Nos applications doivent pouvoir imprimer. Ces impressions passent par des pilotes souvent écrits par le fabricant de matériel, en suivant les préconisations du système d'exploitation. Ces pilotes sont testés par des milliers d'utilisateurs, sur des milliers de programmes différents. On commence à voir apparaître des problèmes dans les pilotes, qui ne sont révélés que dans certains cas rares. Si votre application a le malheur de ne pas utiliser le pilote exactement de la même façon que Word ou OpenOffice, vous prenez le risque que ce cas n'ait jamais été testé par le fabricant du pilote, et que ça plante. Et là, il est très difficile de corriger le problème sans acheter un exemplaire de l'imprimante
     
    3- Les VST (on y arrive) : Chaque VST (il y en a plusieurs milliers de différents) a été testé par des centaines, au mieux des milliers d'utilisateur, sur tout au plus quelques dizaines d'applications hôtes. Il y a donc de très grandes chances que tous les cas de figure n'aient pas été testés, et que les particularités de votre application engendrent des crashs ou des dysfonctionnements dans certains plugins. Résoudre ces problèmes s'avèrera alors mission impossible, sauf posséder un exemplaire de chaque plugin sur chacun des systèmes.
     
  • Ensuite, les VST sont une technologie propriétaire appartenant à Steinberg, concepteur de logiciels de musique. Cette technologie ne nécessite pas de payer des droits d'auteur à Steinberg, mais n'est pas Open Source, et n'est pas libre d'utilisation (d'ailleurs a-t-on seulement le droit d'en utiliser le logo dans ce blog ?). L'emploi du kit de développement demande de se déclarer auprès du propriétaire de la technologie. Ensuite, pour toute application hôte VST (qui permet d'utiliser n'importe quel plug-in VST), on doit demander une autorisation à Steinberg, qui a priori la délivre. "Et s'ils ne la délivrent pas ?", demande le pessimiste. "Bah, il ne faut pas s'inquiéter, pourquoi diable ne voudrait-ils pas que leur technologie soit utilisée par un éditeur de programmes concurrents des leurs ?" lui répond l'optimiste béat.
     
  • Un risque non négligeable est de sous-estimer le travail à fournir, par une analyse erronnée ou incomplète. Nous envisageons les VSTi comme des alternatives aux sons numériques standard, et les effets VST comme des compléments aux processeurs d'effets numériques. Dans notre esprit, on imagine donc comment cela pourrait d'intégrer au programme. Mais en sommes-nous certains? Qui nous dit qu'une fois que ce sera en place, nous n'aurons pas droit par exemple à "Et comment fait-on pour ouvrir l'interface du VST pendant que la musique se joue ? Il est *évident* qu'il faut pouvoir modifier tous les paramètres en temps réel, et que *bien entendu* ces modifications en temps réel soient sauvegardées avec la partition". Ce n'est un exemple, bien sûr (si on savait ce qu'attendent exactement tous les utilisateurs, on le mettrait en place - ou pas - dès le départ)
     
  • Enfin, l'évolution. À partir du moment où on intègre la prise en compte des plugins VST dans Harmony Assistant (soit dans sa version standard, soit dans une version spéciale, à déterminer), nous nous engageons à assurer la pérennité de cette fonctionnalité dans les versions futures de notre programme. Nous voila donc liés aux évolutions décidées unilatéralement par le propriétaire de la technologie. S'ils décident de tout modifier, nous devrons tout modifier en conséquence. S'ils décident que, pour des raisons de sécurité, on doit utiliser une signature électronique, nous achèterons une signature électronique. S'ils décident que la version 4 sera réservée à leurs propres applications et à celles qui leur paient une grosse redevance, eh bien... on se sera fait avoir.
     
    Tout cela, c'est ce qui nous a retenu jusqu'ici. Mais devant l'insistance et la persévérance de certains utilisateurs motivés, nous avons tout de même décidé de sauter le pas et d'essayer, ce qui ne veut pas dire que le projet aboutira nécessairement. Les résultats détaillés de nos essais seront décrits ici au fur et à mesure.
  • by Olivier Guillion
    Comments

    Comment from Nicou59 Wednesday, Jul 30th, 2014 at 07:27pm
    VST ??
    Lorsque vous avez offert la Gold à HA, vous avez fait unngrand pas en avant face à la concurrence qui se contentait des sons midis des PC/Mac. Depuis, celle-ci à intégré ce souci du son des utilisateurs en mettant en place des instruments et effets VST accompagnant l'éditeur de partition. De la version GPO pour Finale à la gigantesque banque de 20 Go de Sibelius... qui au final fait un peu pouet pouet.  
    Je pense que certains instruments/effets VST ne marchent pas avec les ténors cités ci-dessus. On ne pourrait pas vous le reprocher. Peut-être essayer de faire tourner des VST souvent utilisés, les plus demandés. Il serait peut-être utile que les personnes intéressées, via un sondage, nous parlent des VST qu'elles utilisent ailleurs et qui leur manque dans HA. Cela vous permettrait de dresser une liste des VST ayant été testés avec votre logiciel. Pour ma part, il me semble que l'utilisation facile de GPO, une excellente banque pas trop cher, serait un premier pas... Mais les copains préférerons peut-être des grattes ou des grandes orgues. Bref, parfois, ça ne marchera pas... mais c'est normal. Bien sûr, si seuls deux utilisateurs du forum répondent à votre demande concernant les vst qu'il serait souhaitable de pouvoir utiliser, vous aurez eu raison sur toute la ligne de ne pas trop vous aventurer vers ces VST  

    Comment from Antoine Bautista Thursday, Jul 31st, 2014 at 01:17pm
    et peut-être avant...VST
    Avant d'attaquer une Épopée comme Gilgamesh,
    il serait intéressant d'avoir la stabilité :  
    _Des objets graphiques , du rendu sonore du processeur d'effets sur vos différentes applications d'un même fichier.
    _Une meilleure Ergonomie de HA.
    Et que devient Myrsynth...
     
    Bon travail  
    A+

    Comment from Oliveira Wednesday, Aug 6th, 2014 at 08:50pm
    Adelante
    Todo lo que sea modernizar el programa es bueno. Es más: Considero que es necesario si no se quiere perder el tren de la competitividad. Pero no olvidemos otras cuestiones gráficas que son de extrema necesidad.
    VSTi. Si.


    Most recent first
    Oldest first

    Top of page
    Legal information Last update:  (c) Myriad