Myriad Blog 1.3.0 Friday, Aug 22nd, 2014 at 09:37pm 

Friday, Apr 8th, 2011 at 05:00pm
Synthèse d'instruments à cordes (26)

 
Nous avons travaillé sur la configuration des sons de guitare.
Maintenant que nous pouvons jouer d'un tel instrument en temps réel, nous avons pu reprendre les paramètres un à un (ils sont pour l'instant stockés sous forme d'un fichier texte), et écouter quel était leur effet sur le son résultat.
 
Ceci nous a permis de savoir quels réglages étaient nécessaires, lesquels n'avaient pas d'utilité sensible, et quelle conséquence avait la modification d'un paramètre sur le son entendu.
 
Nous pourrons ainsi réorganiser ces paramètres pour proposer à l'utilisateur quelque chose de compréhensible et de pas trop compliqué.
 
Dans un autre domaine, nous avions mis en place, dans nos projets d'essai, des sons réalistes de glissement de doigt sur le trait. Malheureusement, la structure de fonctionnement de l'instrument virtuel dans Harmony Assistant ne permet pas au module de savoir quelles notes vont être jouées après celle qu'il traite actuellement. Il ne peut donc pas anticiper le mouvement des doigts, comme le ferait un vrai guitariste. Et si on démarre le mouvement du doigt au moment où la note est censée être jouée, c'est trop tard, le son de la note se décale, ça s'entend et c'est pas beau.
Il va donc falloir que nous trouvions une méthode pour parvenir à savoir, lors du jeu de la musique, quel va être le prochain mouvement de la main sur le manche. Ca promet d'être compliqué...
by Olivier Guillion
Comments

Comment from Jean-Armand Moroni Saturday, Apr 9th, 2011 at 10:48pm
(réponse)
Ce dont vous parlez, c'est l'effet de la pédale du piano sur une note, ou l'effet d'autres notes sur une note déjà jouée.
 
Ce dont je parlais, c'est le fait qu'un instrumentiste à vent ou à cordes ne fait pas le même geste pour une note brève et pour une note longue, et qu'on l'entend dans l'attaque.
 
Evidemment l'instrumentiste à vent ou à cordes peut décider d'attaquer sèchement une note longue, comme il peut décider d'employer un des nombreux modes de jeu spécifiques de son instrument.
 
Mais c'est du second ordre. Au premier ordre, ce que j'aimerais, c'est qu'un logiciel soit capable, tout seul, de sélectionner un échantillon à attaque rapide quand la note est courte, et un échantillon à attaque lente quand la note est longue.
 
Faites l'essai avec une librairie qui possède plusieurs sortes d'échantillons, Garritan par exemple. Il y a des sons de cordes pour les passages lents, des sons de cordes pour les passages rapides, mais si vous jouez des notes rapides avec le son lent, ça ne marche pas, et si vous jouez des notes lentes avec le son rapide, ça n'est pas beau.
 
Ce que j'aimerais simplement, c'est que le logiciel soit capable de sélectionner tout seul le bon échantillon. Ça serait possible avec les "lois" de HA, si les lois pouvaient prendre en compte la durée de la note, mais ce n'est pas le cas. C'est même un des rares paramètres de la note qui ne peut pas jouer sur la loi retenue.
 
Certes, dans un deuxième ordre, j'aimerais aussi que le logiciel soit capable de :
- sélectionner un son de pizz. quand il y a marqué pizz. sur la partition,
- simuler les légers ports de voix que font parfois les violonistes,
- sélectionner des échantillons différents pour les harmoniques du violon et de la harpe, quand l'harmonique est marqué sur la partition,
- jouer legato quand il y a un signe de phrasé entre deux notes (ce n'est pas qu'une question de régler la longueur de la première des deux notes, il y a aussi un effet sur l'attaque de la deuxième),
- sélectionner des échantillons différents quand on répète plusieurs fois la même note, pour éviter "l'effet mitraillette",
- simuler correctement le son d'un roulement de timbale, qui n'est pas du tout la même chose que la répétition d'un coup de timbale,
- et, comme vous le demandez, calculer la résonance des notes du piano dont les étouffoirs sont levés, alors que la note elle-même est peut-être éteinte.
 
Mais c'est du second ordre, pour moi en tout cas.  

Comment from Wouaf, wouaf Saturday, Apr 9th, 2011 at 01:53pm
Piano & sonorité
Jean-Armand dixit :
 
on ne joue pas une note courte de la même façon qu'une note longue. Sauf au piano bien entendu
 
Et la pédale ? Et l'action des étouffoirs sur les notes brèves ?
 
Quid des harmoniques sur un son de piano que l'on laisse s'éteindre touches enfoncées ?
 
Et les fameux clusters ? Comment les échantillonner correctement ?
 
Vous aviez raison, cher Maître... mais pas entièrement  

Comment from Jean-Armand Moroni Friday, Apr 8th, 2011 at 11:21pm
Dans le même ordre d'idées...
... il y a la norme MIDI, où l'on représente une note par deux évènements, note-on et note-off.
 
De sorte qu'un logiciel qui doit produire du son à partir d'évènements MIDI et d'une banque de son, ne sait pas, au moment où commence la note, combien de temps elle va durer.
 
Or la durée de la note est une information primordiale pour le choix d'un échantillon : on ne joue pas une note courte de la même façon qu'une note longue. Sauf au piano bien entendu.


Most recent first
Oldest first

Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013