Myriad Blog 1.3.0 Monday, Oct 20th, 2014 at 10:23am 

Thursday, Apr 27th, 2006 at 12:16am
Notre première machine !
En cette année 1980, le marché des ordinateurs individuels était tout juste naissant. Lecteur assidu de Science&Vie, je compulsais avec attention les articles sur le sujet. On parlait bien d'un petit dernier, le ZX-80, vendu 1 000 francs, mais il n'était disponible que par achat par correspondance, avec des délais de livraison totalement décourageants. Certains constructeurs, comme Acorn, proposaient des ordinateurs en kit à monter soi- même, et tout le reste était cher, trop cher, un TRS-80 Color coutait plus de 6 000 francs, quant aux Apple II, personne n'en avait jamais vu.  
Par contre, du coté des calculatrices programmables, il y avait un choix intéressant. D'un coté Texas Instrument, de l'autre Hewlett-Packard. Ce dernier proposait une méthode de saisie fabuleuse, la notation polonaise inverse. Cela permettait, moyennant une phase d'initiation un peu douloureuse il faut le reconnaître, d'entrer des équations sans les parenthèses.  
Et ça marchait !
Nous avons réuni nos deux cagnottes, et le 13 octobre 1980, nous avons acquis pour 812 francs, à la FNAC de Toulouse, une HP-34C. Et quand je dit "réuni", c'est vraiment le mot, puisque les derniers 50 francs étaient en pièces de 20 et 10 centimes... Je me rappelle que la vendeuse de la FNAC, un peu surprise a dit "Mais vous avez cassé votre tirelire!".
Notre première machine, bien à nous !

Tout de suite nous avons commencé à écrire des jeux, un MasterMind, un jeu de pronostic boursier, des batailles intergalactiques et même une course de voiture. L'affichage était uniquement numérique sur 11 chiffres. On pouvait écrire quelques mots, mais il fallait retourner la machine pour les lire... Il y avait une centaine de pas de programme, mais bien sûr par de mémoire de masse. Pour jouer à un jeu, on effaçait d'abord celui qui était en mémoire et on entrait ligne à ligne le suivant. Nous notions donc tout sur des fiches. (voir la fiche en grand)

Notre brave HP-34C est encore dans mon grenier puisque nous avons gardé toutes nos machines. La batterie a fondu mais le reste tient bon. Quand on appuie sur les touches, on ressent encore le toucher inimitable des HP.
Après plusieurs mois, nous avons commencé à nous sentir un peu à l'étroit sur cette petite machine. Des ordinateurs individuels d'un prix abordable ont commencé à arriver. Et ce fut la grande bataille entre le TI99/4A et le Vic 20...
by Didier Guillion
Comments

Comment from Jean-Armand Thursday, Apr 27th, 2006 at 11:02pm
Vive TI !
Chez moi c'étaient les TI (j'ai le même âge qu'Olivier). Puis nous avons eu un Oric, peut-être bien un ZX-80 avant l'Oric... Et un Sharp, la première machine de poche programmable dans un langage "évolué" - le Basic.
 
Sharp avait d'ailleurs compris quelque-chose avant tout le monde : une machine de poche doit être un bel objet. Les TI étaient franchement laides, bien plus que les HP déjà pas bien belles. Les Sharp, avec leur métal chromé et leur ligne souple, préfiguraient les téléphones portables et autres iPaq.

Comment from JT Thursday, Apr 27th, 2006 at 07:36pm
Calculator nostalgia
Thanks for sharing your memories! I still have my HP67 which was not only programmable, but came equiped with a card reader so you could save and restore your programs. TI eventually won the calculator wars, but I have always felt that the world lost something valuable with the demise of HP's Reverse Polish Notation. To my mind it was a far more logical way to enter equations than Algebraic Notation which seems to be the only thing available now. These days I suppose the closest equivalent to RPN in concept would be PostScript.


Most recent first
Oldest first

Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013