Myriad Blog 1.3.0 Saturday, Aug 23rd, 2014 at 08:42pm 

Wednesday, Apr 19th, 2006 at 04:51pm
L'Ordinateur
C'est en 1977 que j'ai rencontré l'informatique. Les débuts furent plutôt décevants et j'ai bien failli être rebuté par cette  discipline à la fois technique et barbare. En classe de troisième au lycée Saint-Sernin de Toulouse, une salle d'informatique venait de s'ouvrir aux élèves motivés. Il fallait s'inscrire longtemps à l'avance et on pouvait, une heure par semaine, entrer dans le Saint des Saint de la technologie. L'ensemble comportait deux pièces. La première, plus petite et brûlante, offrait dès le départ à nos yeux ébahis, l'Ordinateur, une armoire métallique verticale, imposante, quelques lumières rouges et vertes clignotant par le devant. Comme dans les films ! C'était un IBM, déjà obsolète à l'époque (c'est dire), offert au lycée par une entreprise qui changeait son matériel. Il flottait dans cette pièce une odeur de poussière et de Bakélite surchauffée.
La machine crachait de temps en temps, avec force crépitements, une mince bande de papier perforé. Pas de mémoire de masse à l'époque, chaque élève repartait avec un rouleau de papier maintenu par un élastique. Invariablement, on s'amusait à former un long cône en pressant sur l'intérieur du rouleau... et notre programme devenait illisible par la machine à force de mauvais traitement !
La pièce suivante, alignait les consoles, écran verdâtre et clavier accolés.  
Après un présentation rapide de Basic, une initiation au clavier (notre vitesse de frappe devait être de trois lettres à la minute), hop ! Allez programmer les jeunes ! C'était âpre.  
Le premier programme que j'ai essayé d'écrire était basé sur un organigramme paru dans Science&Vie, c'était le Jeu de la Guerre Froide, il simulait l'équilibre des forces Est/Ouest en présence. Ce programme devait faire une trentaine de lignes, mais hélas, souffrait d'un bug qui l'a toujours empêché de fonctionner.  
Le problème était que l'Education Nationale, dans sa grande clairvoyance, avait décidé de former à l'Informatique les professeurs d'Anglais (l'informatique c'est en Anglais, mon bon monsieur) et non de Science ou même de Mathématique.
La pauvre responsable, professeur d'Anglais de son état, totalement dépourvue de sens logique, était complètement dépassée par les événements. Elles était sure à 100 % que "Goto" voulait dire "Aller à", mais "Qui" ? devait aller "Où" ? C'était sa question.
Bloqué, dépité, j'ai laissé tomber pendant au moins deux ans.  
Jusqu'à ce qu'un Tandy ouvre à coté de chez moi...
by Didier Guillion
Comments

Comment from Franck Thursday, Apr 20th, 2006 at 03:53pm
30 ans de progrès
Ouaip ! N'empêche qu'à l'époque, pour faire passer un vaisseau spatial en vitesse supra-luminique et naviguer dans l'espace-temps, il suffisait de glisser une carte perforée dans la fente ! Et en cas de bug, tu pouvais toujours t'en sortir avec un bon cutter.
Aujourd'hui, il y a un Pentium dans ma trotinette pour me prévenir qu'à 8km/h je vais me casser la gueule.
Je suis déçu !


Most recent first
Oldest first

Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013