Myriad Blog 1.3.0 Friday, Apr 18th, 2014 at 05:23am 

Thursday, Apr 26th, 2007 at 04:21pm
Pas 2 Panique !

 
 
 
En janvier dernier, sur le forum de discussion, nous annoncions que le CD-ROM Myriad (qui contient tous nos produits en version non enregistrés plus quelques bonus) serait mis à disposition gratuitement sur le Peer-to-peer (P2P), sur le réseau Bittorrent.
C'est maintenant officiellement chose faite, et à l'heure où j'écris ces lignes, 30 personnes sont en train de le télécharger.
 
 Cette initiative augmente la proportion de fichiers légaux sur le P2P pour lui faire atteindre la valeur de 0.001%
 
Mais beaucoup d'idées fausses circulent sur ce genre de diffusion, alors je crois qu'il est temps que nous y ajoutions les nôtres.
 
Tout d'abord, un rappel du fonctionnement général. Lorsque vous téléchargez un fichier sur un site Web, les données sont fournies uniquement par le serveur Web que vous interrogez. Si plusieurs personnes demandent des données au serveur en même temps, la quantité délivrée doit être partagée entre ces personnes. De plus, le propriétaire du serveur Web aura à payer en fonction de la quantité de données totale fournie par le serveur chaque mois. Donc si beaucoup de personnes téléchargent, cela peut revenir cher à la fin.
 
En P2P, (peer-to-peer), chaque personne qui télécharge fournit des données aux autres. Donc si vous avez téléchargé 10% du fichier, vous fournissez ces 10% aux personnes qui en ont besoin, et vous récupérez les 90% qui vous manquent chez les autres personnes en train de télécharger.  
 
Pour démarrer le téléchargement, vous avez simplement besoin d'un petit fichier (.torrent) qui contient la description de ce que vous voulez télécharger.
 
Donc plus de serveur centralisé, tout se passe en collaboration avec les autres internautes comme vous. Enfin presque. Car pour savoir à tout moment quelle personne possède quels morceaux de tel ou tel fichier, il est nécessaire de passer par un "tracker", un serveur qui tient à jour ce genre de table. Un système complètement décentralisé existe cependant (DHT), où chaque utilisateur agit comme un mini-tracker.
 
Mais vous remarquerez le problème majeur du système:
que se passe-t-il si une partie du fichier n'est possédée par aucun des utilisateurs ? Eh bien personne ne peut aller au bout du téléchargement. C'est pourquoi il est demandé, lorsque vous avez fini de télécharger un fichier, de rester connecté au moins quelques heures sur le réseau Bittorrent, afin de servir de source complète (seed) aux autres personnes. C'est la règle morale, l'étiquette du P2P. Ici, à Myriad, un petit PC reste en permanence connecté sur Internet, et contient les fichiers en intégralité, de manière à ce que ce genre de déboire ne puisse pas se produire.  
 
Quant aux problèmes de sécurité, de virus, de spyware, qui serait inhérents au système du peer-to-peer, c'est une bêtise. Si vous savez ce que vous téléchargez, si l'endroit où vous avez téléchargé le petit fichier "torrent" est sûr, si le programme "client" Bittorrent que vous utilisez n'est pas farci de brêches de sécurité, ce n'est pas plus risqué que de vous balader sur le Web, ou recevoir des e-mails.
 
On a connu dans le passé des clients P2P qui étaient des passoires à virus, de la même façon qu'il y a eu des programmes de gestion des e-mails célèbres pour leur propension à installer les virus mail sans rien demander. Maintenant, ce n'est plus le cas. Enfin, en tout cas pour les clients P2P "connus". Pour les e-mails je suis moins sûr.
by Olivier Guillion
Comments

Comment from Ropo1214 Friday, Apr 27th, 2007 at 01:12pm
(No subject)
Mais beaucoup d'idées fausses circulent sur ce genre de diffusion, alors je crois qu'il est temps que nous y ajoutions les nôtres.
 
Est-ce a dire que tout ce qui suit cette phrase n'est qu'un "ramassis" d'idées fausses ??    ou ai-je l'esprit mal tourné ?
 
Cordialement
Roger
 
PS : merci pour cette mise a disposition que je vais m'empresser de télécharger.

Comment from Olivier Guillion Friday, Apr 27th, 2007 at 06:20pm
(No subject)
Non, c'était fait exprès
Juste pour indiquer que je ne fais là qu'expliquer ce que j'ai compris, et que ce n'est pas nécessairement rigoureusement exact.
Mais enfin, globalement ça ne doit pas être très loin de la vérité.


Most recent first
Oldest first

Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013