Myriad Blog 1.3.0 Tuesday, Jul 29th, 2014 at 07:02am 

Wednesday, Aug 29th, 2012 at 05:13pm
Harmony 9.6 et autres étape 400

 
D'après les retours que nous avons eu de la part des beta-testeurs du plug-in, le problème signalé (apparition de boîtes d'alerte lorsqu'Harmony Assistant est lancé) est corrigé dans la version beta.
 
Nous avons bien avancé sur l'intégration des instruments frettés.
Une nouvelle case à cocher dans la boîte d'édition des instruments permettra de passer en mode "Instruments modélisés".  
Les listes de sons sont alors remplacées par les listes de "preset", présents dans un répertoire de données de l'application.  
Le fonctionnement est le même que pour tous les autres répertoires: la liste montre les "presets" livrés avec le logiciel (répertoire d'installation) ainsi que les fichiers sauvegardés par l'utilisateur dans le répertoire correspondant de "Myriad Documents".
 
Les restrictions dont je parlais hier vont être de cet ordre :
Il faut séparer, dans le programme, deux concepts : l'instrument et sa sonorité.
L'instrument est l'objet physique (un piano, une guitare) et la sonorité est le son qu'il émet lorsqu'on en joue.
 
Plusieurs portées peuvent jouer sur le même instrument (les deux mains d'un même piano, les portées multi-voix d'une guitare, etc). Les instruments, dans le programme, sont dans la liste qu'on voit dans "Associer périphérique de sortie" par exemple.
 
Ensuite, plusieurs instruments différents peuvent avoir la même sonorité : par exemple deux guitares de même marque et modèle. Ce sont alors deux instruments différents, totalement indépendants.
 
La distinction entre un seul instrument et deux instruments identiques est importante.
Car, sur un même instrument, il y a des choses qu'on ne peut pas faire, même si cet instrument est utilisé dans deux portées différentes : on ne peut pas avoir une position stéréo ou un volume différent sur l'une et l'autre portée.
 
Avec les instruments frettés, ce concept est encore plus présent : physiquement, deux portées qui utilisent le même instrument se partagent la même guitare, les même cordes, les mêmes micros et branchements audio.
Il peut alors y avoir des conflits (une même corde grattée en même temps à deux cases différentes) et il ne sera pas possible de mettre des courbes de volume, de fréquence, ou des processeurs d'effets différents sur l'une et l'autre portée, sous peine de nouveau conflit. Les courbes et processeurs d'effets ne seront pris en compte que sur la première portée de la partition qui utilise cet instrument.
by Olivier Guillion
Comments

Comment from Cri-Cri Thursday, Aug 30th, 2012 at 08:49am
Portées et systèmes
Par analogie avec le piano :
 
Deux portées jouées sur le même clavier forment un système (les deux portées sont idéalement liées par une accolade, et présentées en jonction standard)
 
Deux pianos conjoints génèrent donc logiquement deux systèmes distincts, chacun étant identifiable (outre le libellé en marge, piano 1 ou 2) par cet aspect graphique global directement reconnaissable
 
Je ne sais pas si ce raisonnement peut s'appliquer à la guitare, que je ne connais pas aussi bien, mais inversement, je ne vois pas trop ce qui pourrait empêcher dans leur cas une détection automatique de la configuration instrumentale sur une base similaire
 
Par contre, il resterait le problème (déjà pas très évident au niveau simplement graphique) des notes dédoublées (2 fois la même hauteur jouée sur deux cordes différentes en guitare, et notation de pédale au piano, lorsque l'on veut indiquer à l'interprète qu'il doit actionner le renforcement au pied, et qui est dessinée sous forme d'une seule tête de note avec deux tiges de sens opposé)
 
Dans le cas de la guitare, il s'agit de noter des voix, mais pas à proprement parler dans le cas du piano, du moins pour ce que j'en ai compris...
 
Et pourtant, on trouve ces graphismes en têtes de notes confondues dans une masse de partitions de piano, et pratiquement dans toutes celles qui sont écrites pour des cordes frettées (guitare, luth ou théorbe)
 
Dernier cas épineux (aussi bien au piano qu'à la guitare) : les cordes actionnées par la seule résonance sympathique, surtout lorsque pour le cas d'un instrument fretté comme le théorbe, ces cordes sont montées librement sur le manche, et résonnent systématiquement comme des entités acoustiques autonomes (régies uniquement par les lois de la résonance harmonique lorqu'elles sont excitées par la fréquence fondamentale correspondante, qui dépend quant à elle de la position des doigts sur le manche fretté)  
 
Je serais presque d'avis de laisser de côté du chantier des instruments frettés "new look" les specimens montés nativement avec des cordes sympathiques additionnelles, parce que la modélisation en serait au mieux atrocement complexe, et au pire complètement irréalisable
 
Amicalement  

Comment from Antoine Bautista Wednesday, Aug 29th, 2012 at 08:11pm
Menu /Aide
Suggestion :
 Peut-être créer un Menu/Aide sur l'éditeur d'instruments frettés pour y déposer la liste des restrictions et éviter ainsi les nombreuses questions qui ne manqueront pas ?
 
merci,
A+


Most recent first
Oldest first

Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013