Myriad Blog 1.3.0 Monday, Nov 24th, 2014 at 05:12am 

Memories Thursday, Apr 27th, 2006 at 12:16am
Notre première machine !
En cette année 1980, le marché des ordinateurs individuels était tout juste naissant. Lecteur assidu de Science&Vie, je compulsais avec attention les articles sur le sujet. On parlait bien d'un petit dernier, le ZX-80, vendu 1 000 francs, mais il n'était disponible que par achat par correspondance, avec des délais de livraison totalement décourageants. Certains constructeurs, comme Acorn, proposaient des ordinateurs en kit à monter soi- même, et tout le reste était cher, trop cher, un TRS-80 Color coutait plus de 6 000 francs, quant aux Apple II, personne n'en avait jamais vu.  
Par contre, du coté des calculatrices programmables, il y avait un choix intéressant. D'un coté Texas Instrument, de l'autre Hewlett-Packard. Ce dernier proposait une méthode de saisie fabuleuse, la notation polonaise inverse. Cela permettait, moyennant une phase d'initiation un peu douloureuse il faut le reconnaître, d'entrer des équations sans les parenthèses.  
Et ça marchait !
Nous avons réuni nos deux cagnottes, et le 13 octobre 1980, nous avons acquis pour 812 francs, à la FNAC de Toulouse, une HP-34C. Et quand je dit "réuni", c'est vraiment le mot, puisque les derniers 50 francs étaient en pièces de 20 et 10 centimes... Je me rappelle que la vendeuse de la FNAC, un peu surprise a dit "Mais vous avez cassé votre tirelire!".
Notre première machine, bien à nous !

Tout de suite nous avons commencé à écrire des jeux, un MasterMind, un jeu de pronostic boursier, des batailles intergalactiques et même une course de voiture. L'affichage était uniquement numérique sur 11 chiffres. On pouvait écrire quelques mots, mais il fallait retourner la machine pour les lire... Il y avait une centaine de pas de programme, mais bien sûr par de mémoire de masse. Pour jouer à un jeu, on effaçait d'abord celui qui était en mémoire et on entrait ligne à ligne le suivant. Nous notions donc tout sur des fiches. (voir la fiche en grand)

Notre brave HP-34C est encore dans mon grenier puisque nous avons gardé toutes nos machines. La batterie a fondu mais le reste tient bon. Quand on appuie sur les touches, on ressent encore le toucher inimitable des HP.
Après plusieurs mois, nous avons commencé à nous sentir un peu à l'étroit sur cette petite machine. Des ordinateurs individuels d'un prix abordable ont commencé à arriver. Et ce fut la grande bataille entre le TI99/4A et le Vic 20...
by Didier Guillion
 2 comments.

Memories Friday, Apr 21st, 2006 at 04:57pm
Tandy alias RadioShack
1980. Dans notre quartier, le premier magasin d'électronique et informatique venait d'ouvrir. Un Tandy. La salle principale proposait toute sorte de composants sous petits sachets, kits, transistors, condensateurs. Une petite pièce contiguë réservée aux micro-ordinateurs, exposait des TRS-80 et quelques mois après, un TRS-80 Color.  
Le gérant était Monsieur R***, d'une remarquable gentillesse, il nous laissait (Olivier et moi) occuper sa pièce de démonstration des heures durant, tout content de voir de l'animation dans son magasin. Nous n'avons jamais osé lui dire que ses machines étaient bien au-delà de ce que l'on avait les moyens d'acheter... Mais il était toujours derrière nous, le sourire au lèvres, "Alors, ça va ?".  Merci à lui.  
Il faut se rappeler une chose importante. A l'époque on achetait un ordinateur pour programmer, il n'y avait quasiment pas de logiciels tout faits. Parfois, quelques petits programmes de démonstration était fournis dans le manuel sous forme de listing que l'on pouvait recopier (la plupart des ordinateurs étaient livrés sans périphérique de stockage).
A ce sujet une anecdote amusante. Un jour, dans le magasin, une personne vient nous demander :"J'ai entré un programme mais il ne marche pas, vous pouvez jeter un coup d'oeil ?".  On regarde. Le manuel du TRS-80 Color présentait une page en couleur avec des graphismes, en dessous une légende en Anglais disait "Avec le programme de la page suivante vous pourrez réaliser ces graphismes multicolores.", c'était cette phrase qu'il avait saisie...
Nous avons exploré le Basic, entré des programmes que l'on recopiait de revues comme "L'ordinateur individuel". Pour faire des graphismes, il fallait insérer des caractères spéciaux dans des chaînes de caractères. On comprenait la moitié de ce que l'on tapait, mais, jour après jour, on apprenait. On avait dessiné un clavier QWERTY sur une feuille de papier et, le soir, chez nous, on s'entrainait à accélérer notre vitesse de frappe.  
Ce qui m'avait le plus impressionné, c'était une démo du TRS-80 où un petit robot parlait à l'écran avec une voix synthétique.
A l'arrivée du TRS-80 Color, et de ses modes graphiques, nous avons commencé à écrire de vrais programmes que l'on pouvait sauvegarder sur cassette audio. C'était magique, plus la peine de tout retaper à chaque fois, on faisait lire la cassette et on retrouvait notre fichier source ! Mon premier programme sur le TRS-80 Color fut un calcul de profil d'aile d'avion (à l'époque je construisait des planeurs radio-commandés). A partir d'un profil genre Epler 193 et du nombre de nervures, il dessinait leur gabarit. Peu après, nous avons acheté notre première machine. Pas un ordinateur, car c'était au dessus de notre budget, mais une calculette programmable, une HP-34C.
by Didier Guillion
 5 comments.

Memories Wednesday, Apr 19th, 2006 at 04:51pm
L'Ordinateur
C'est en 1977 que j'ai rencontré l'informatique. Les débuts furent plutôt décevants et j'ai bien failli être rebuté par cette  discipline à la fois technique et barbare. En classe de troisième au lycée Saint-Sernin de Toulouse, une salle d'informatique venait de s'ouvrir aux élèves motivés. Il fallait s'inscrire longtemps à l'avance et on pouvait, une heure par semaine, entrer dans le Saint des Saint de la technologie. L'ensemble comportait deux pièces. La première, plus petite et brûlante, offrait dès le départ à nos yeux ébahis, l'Ordinateur, une armoire métallique verticale, imposante, quelques lumières rouges et vertes clignotant par le devant. Comme dans les films ! C'était un IBM, déjà obsolète à l'époque (c'est dire), offert au lycée par une entreprise qui changeait son matériel. Il flottait dans cette pièce une odeur de poussière et de Bakélite surchauffée.
La machine crachait de temps en temps, avec force crépitements, une mince bande de papier perforé. Pas de mémoire de masse à l'époque, chaque élève repartait avec un rouleau de papier maintenu par un élastique. Invariablement, on s'amusait à former un long cône en pressant sur l'intérieur du rouleau... et notre programme devenait illisible par la machine à force de mauvais traitement !
La pièce suivante, alignait les consoles, écran verdâtre et clavier accolés.  
Après un présentation rapide de Basic, une initiation au clavier (notre vitesse de frappe devait être de trois lettres à la minute), hop ! Allez programmer les jeunes ! C'était âpre.  
Le premier programme que j'ai essayé d'écrire était basé sur un organigramme paru dans Science&Vie, c'était le Jeu de la Guerre Froide, il simulait l'équilibre des forces Est/Ouest en présence. Ce programme devait faire une trentaine de lignes, mais hélas, souffrait d'un bug qui l'a toujours empêché de fonctionner.  
Le problème était que l'Education Nationale, dans sa grande clairvoyance, avait décidé de former à l'Informatique les professeurs d'Anglais (l'informatique c'est en Anglais, mon bon monsieur) et non de Science ou même de Mathématique.
La pauvre responsable, professeur d'Anglais de son état, totalement dépourvue de sens logique, était complètement dépassée par les événements. Elles était sure à 100 % que "Goto" voulait dire "Aller à", mais "Qui" ? devait aller "Où" ? C'était sa question.
Bloqué, dépité, j'ai laissé tomber pendant au moins deux ans.  
Jusqu'à ce qu'un Tandy ouvre à coté de chez moi...
by Didier Guillion
 1 comment.


Full view
Reduced view
Most recent first
Oldest first
All
Didier Guillion
Olivier Guillion
Sylvie Ricard
All
Dev News
Technical
Mood
Memories
Myriad Life
To be seen
30 previous days
Apr 2006
May 2006
Jun 2006
Jul 2006
Aug 2006
Sep 2006
Oct 2006
Nov 2006
Dec 2006
Jan 2007
Feb 2007
Mar 2007
Apr 2007
May 2007
Jun 2007
Jul 2007
Aug 2007
Sep 2007
Oct 2007
Nov 2007
Dec 2007
Jan 2008
Feb 2008
Mar 2008
Apr 2008
May 2008
Jun 2008
Jul 2008
Aug 2008
Sep 2008
Oct 2008
Nov 2008
Dec 2008
Jan 2009
Feb 2009
Mar 2009
Apr 2009
May 2009
Jun 2009
Jul 2009
Aug 2009
Sep 2009
Oct 2009
Nov 2009
Dec 2009
Jan 2010
Feb 2010
Mar 2010
Apr 2010
May 2010
Jun 2010
Jul 2010
Aug 2010
Sep 2010
Oct 2010
Nov 2010
Dec 2010
Jan 2011
Feb 2011
Mar 2011
Apr 2011
May 2011
Jun 2011
Jul 2011
Aug 2011
Sep 2011
Oct 2011
Nov 2011
Dec 2011
Jan 2012
Feb 2012
Mar 2012
Apr 2012
May 2012
Jun 2012
Jul 2012
Aug 2012
Sep 2012
Oct 2012
Nov 2012
Dec 2012
Jan 2013
Feb 2013
Mar 2013
Apr 2013
May 2013
Jun 2013
Jul 2013
Aug 2013
Sep 2013
Oct 2013
Nov 2013
Dec 2013
Jan 2014
Feb 2014
Mar 2014
Apr 2014
May 2014
Jun 2014
Jul 2014
Aug 2014
Sep 2014
Oct 2014
Nov 2014
Nov 22nd, 2014 at 09:41am 
Comment from JP
Association des altérations à la tonalité
Nov 21st, 2014 at 04:57pm 
Article from Didier Guillion
PDFtoMusic 1.5.0
Nov 21st, 2014 at 04:57pm 
Article from Didier Guillion
PDFtoMusic 1.5.0
Nov 20th, 2014 at 10:57pm 
Comment from Sylvain
Nov 20th, 2014 at 10:27pm 
Comment from Geo
Itou
Nov 20th, 2014 at 10:27pm 
Comment from Geo
Itou
Nov 20th, 2014 at 07:23pm 
Comment from JP
Bon courage!
Nov 20th, 2014 at 07:23pm 
Comment from JP
Bon courage!
Nov 20th, 2014 at 04:54pm 
Article from Olivier Guillion
PDFtoMusic 1.5.0 (Technique)
Nov 19th, 2014 at 04:56pm 
Article from Didier Guillion
PDFtoMusic 1.5.0

Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013