Myriad Blog 1.3.0 Thursday, Apr 24th, 2014 at 10:46pm 

Myriad Life Tuesday, May 2nd, 2006 at 04:36pm
Le téléphone sonne toujours deux fois
Ceux qui me connaissent savent mon aversion profonde pour ce bidule du siècle dernier, ce monstre noirâtre et stridulent qui vous réveille à trois heures du matin parce que certaines personnes sont fâchées avec les décalages horaires, j'ai nommé le téléphone. Pourtant, pourtant, ce jour là, le téléphone sonne. Je lève le nez de mon ordinateur, sachant que tout à l'heure je ne retrouverai pas le fil et la solution au problème que S*** M*** m'a soumi. Lol.  
A l'autre bout une dame.
- Je vous appelle d'Italie.
Bon, un point pour cette personne, elle fait l'effort de parler en Français. Et un Français parfait en plus.
- J'ai un problème de notation grégorienne. (Là, elle m'explique un problème compliqué de suppression de punctum dans un neume)
- Euh... Pourriez vous m'envoyer un email ?
- C'est difficile. Je suis Soeur M*** du couvent de L*** et seule la mère supérieure a accès à l'Internet.
- Euh... Un courrier postal peut être ?
- Ca va être difficile également. Il y a deux mètres de neige ici. Cela fait trois semaines que le facteur n'est pas passé. Il nous reste juste l'électricité et le téléphone. Nous sommes coupées du monde vous savez...
Bon, ok, d'accord, je l'ai aidée à résoudre son problème. Mais, vous aurez du mal à trouver meilleure explication que cette soeur Carmélite, bloquée dans son couvent en altitude...
by Didier Guillion
 1 comment.

Myriad Life Thursday, May 11th, 2006 at 06:08pm
Le temps (1/3)
Chez Myriad, nous divisons notre temps de développement de manière à peu près égale en maintenance des produits, évolution des produits existants et recherche de nouveaux concepts ou logiciels. Evolution et recherche alternent dans l'année, la maintenance étant constante et constituée principalement d'aide aux utilisateurs. Un projet dure entre 4 et 6 mois, passée cette limite, nous reconsidérons avec attention sa faisabilité. Les projets de recherche pure sont certainement les plus passionnants. Souvent aussi les plus frustrants car une fois sur deux cela n'aboutit à rien. Dans ce cas nous archivons tout de même l'idée pour plus tard.  La décision de ne pas passer du stade d'étude, qui en général a pris énormément de temps de part les recherches bibliographiques, analyses et constructions de maquettes que cela demande, en réalisation d'un produit véritable est difficile à prendre.
 
Mais si nous n'avons ni les compétences, ni le temps ou que le concept n'intéresserait qu'un petit nombre de personnes, pas de pitié, on archive et on passe à autre chose. Certains projets sont dans nos cartons depuis plusieurs années, notamment un simulateur de machine volante qui nous tenait beaucoup à coeur.  
Un critère d'abandon qui est déjà intervenu est ce que l'on peut appeller la "question obligée". Si l'utilisation du logiciel ne peut se faire que dans un cadre précis et dans des conditions précises, même si le logiciel détecte ces conditions et previent l'utilisateur, même si cela est expliqué dans le manuel, nous allons devoir répondre des milliers de fois à la même question. Et ça, c'est vraiment usant.
 
Un exemple type de projet resté dormant puis réanimé et maintenant très actif est MyrScript.
by Didier Guillion

Myriad Life Saturday, May 13th, 2006 at 07:43pm
Et Lua engendra MyrScript 2/3
En 2002, nous avons décidé de tenter de réanimer une idée que nous avions mis "au frigo" depuis pas mal de temps, intégrer un langage de script à Harmony Assistant. Il y a quelques années, nous avions résolu un problème similaire en offrant la possibilité d'enregistrer tous les événements clavier, souris, menu pour pouvoir les "rejouer" par la suite. Le système avait un gros avantage, n'importe qui pouvait l'utiliser sans apprentissage, on lançait "enregistrement" et le programme s'occupait de tout.  Mais aussi un inconvénient de taille, comment choisir un symbole donné sur une partition par exemple ? Non, il nous fallait quelque chose de plus puissant. Nous avons commencé a prospecter l'existant, Java était plaisant car très proche de la structuration du C mais difficile à intégrer à notre propre interfaçage. Python, plus souple, nécessitait l'installation de librairies lourdes pour son exécution.

Puis, par hasard nous avons rencontré Lua. Lua veut dire "Lune" en Portugais.
Développé par une équipe d' Universitaires Brésiliens, Lua est écrit en C, open source et librement utilisable. Nous avions déjà eu l'occasion d'expérimenter d'autres projets venant d'universités, et nous partions sur a priori très défavorable. La suite devait nous montrer que nous nous trompions lourdement dans le cas du Lua...
 
Non seulement Lua est écrit en C, mais en C plus que standard. Créer un projet sur Windows ou Mac OS a été rapide et en quelques heures les librairies Lua étaient compilées sans erreur ni warning.
Les documentations sont extrèmement claires, c'est l'avantage des manuels écrits par des non anglophones, aucun effet litteraire ou de style, rien que de l'information brute et un vocabulaire simple.
La communauté des utilisateurs de Lua est très réduite mais active. Une ou deux de nos questions sur les droits d'utilisation ont reçu une réponse rapide des auteurs mêmes de Lua. Par la suite, Lua s'est révélé tellement solide, rapide et efficace, que nous n'avons plus eu de question à poser.
La seule critique que nous formulons après plusieurs années d'utilisation est que l'évolution du langage en v5 est passée par des changements de syntaxe trop importants, qui auraient nécessité une refonte des scripts existants. Nous n'avons jamais pu utiliser les dernières versions des librairies : impossible de demander à nos utilisateurs de reprendre leurs sources. Pourquoi les auteurs de Lua n'ont-ils pas simplement ajouté de nouveaux concepts au langage sans modifier l'existant ? Dommage, très dommage.
Nous disposions donc d'un "moteur" efficace et rapide, il nous restait plus qu'a retrousser nos manches et interfacer nos objets musicaux à Lua.
by Didier Guillion

Myriad Life Tuesday, May 16th, 2006 at 05:33pm
Allo la Lune ? 3/3
Grâce a MyrScript, le langage intégré à Harmony Assistant et basé sur le Lua (voir les chapitres précédents), le créateur de script peut agir sur n'importe lequel des objets du logiciel, et sur cet objet, accéder à tous ses paramètres.
 
MyrScript propose également des objets qui ne sont pas des objets musicaux, et en particulier la possibilité de créer des boîtes de dialogues pour interfacer les scripts. Ceci passe par l'Interface Composer qui permet de définir des boîtes de dialogue. Chaque objet de l'interface ainsi défini contient ses propres méthodes de traitement.
Avant de lancer le script, toutes les méthodes sont précompilées, et lorsque l'une d'entre elle est invoquée, le code associé est exécuté. Ceci n'est possible que grâce à l'extrème rapidité de Lua.
 
Enfin, afin de faciliter le développement, nous avons intégré un débogueur pas à pas avec affichage des variables locales, globales et de leurs membres éventuels. Un mode spécial de fonctionnement du Lua, permet d'invoquer une routine C à chaque ligne du programme. Quand on vous dit que c'est bien pensé !
 
MyrScript est fourni avec un manuel conséquent. A ce sujet nous avons utilisé une astuce amusante. Plutôt que de le mettre à jour manuellement, ce sont les commentaires de nos propres sources C qui sont extraits et constituent les différents chapitres.
 
De notre coté, après presque quatre ans d'utilisation, nous ne pouvons que nous féliciter d'avoir fait le choix de Lua. Les rares "plantages" survenus étaient tous de notre fait, et c'est vraiment rassurant pour un programmeur de travailler sur des bases saines et fiables. Un grand nombre de fonctionnalités "pointues" sont ainsi développées à la demande et fournies à l'utilisateur très rapidement, sans avoir à attendre une mise à jour du programme.
 
La facilité d'utilisation de ce langage nous permet même de nous en servir en interne comme plate-forme d'expérimentation sur les traitements de sons numériques, de données statistiques, ou pour réaliser des petits programmes "jetables" pour un usage ponctuel.
by Didier Guillion


Full view
Reduced view
Most recent first
Oldest first
All
Didier Guillion
Olivier Guillion
Sylvie Ricard
All
Dev News
Technical
Mood
Memories
Myriad Life
To be seen
30 previous days
Apr 2006
May 2006
Jun 2006
Jul 2006
Aug 2006
Sep 2006
Oct 2006
Nov 2006
Dec 2006
Jan 2007
Feb 2007
Mar 2007
Apr 2007
May 2007
Jun 2007
Jul 2007
Aug 2007
Sep 2007
Oct 2007
Nov 2007
Dec 2007
Jan 2008
Feb 2008
Mar 2008
Apr 2008
May 2008
Jun 2008
Jul 2008
Aug 2008
Sep 2008
Oct 2008
Nov 2008
Dec 2008
Jan 2009
Feb 2009
Mar 2009
Apr 2009
May 2009
Jun 2009
Jul 2009
Aug 2009
Sep 2009
Oct 2009
Nov 2009
Dec 2009
Jan 2010
Feb 2010
Mar 2010
Apr 2010
May 2010
Jun 2010
Jul 2010
Aug 2010
Sep 2010
Oct 2010
Nov 2010
Dec 2010
Jan 2011
Feb 2011
Mar 2011
Apr 2011
May 2011
Jun 2011
Jul 2011
Aug 2011
Sep 2011
Oct 2011
Nov 2011
Dec 2011
Jan 2012
Feb 2012
Mar 2012
Apr 2012
May 2012
Jun 2012
Jul 2012
Aug 2012
Sep 2012
Oct 2012
Nov 2012
Dec 2012
Jan 2013
Feb 2013
Mar 2013
Apr 2013
May 2013
Jun 2013
Jul 2013
Aug 2013
Sep 2013
Oct 2013
Nov 2013
Dec 2013
Jan 2014
Feb 2014
Mar 2014
Apr 2014
Apr 24th, 2014 at 07:38pm 
Comment from Bubu42
Apr 24th, 2014 at 06:54pm 
Comment from
Apr 24th, 2014 at 06:54pm 
Comment from
Apr 24th, 2014 at 05:34pm 
Comment from Bubu42
Apr 24th, 2014 at 05:34pm 
Comment from Bubu42
Apr 24th, 2014 at 05:14pm 
Article from Olivier Guillion
Figures anticrénelées (3/3) -  Contours et performances
Apr 23rd, 2014 at 05:03pm 
Article from Olivier Guillion
Figures anticrénelées (2/3) -  Les courbes
Apr 22nd, 2014 at 05:08pm 
Article from Olivier Guillion
Figures anticrénelées (1/3) -  Les polygones
Apr 19th, 2014 at 08:20pm 
Comment from Grorom
bravo !
Apr 19th, 2014 at 08:04am 
Comment from Antoine Bautista
et un optimiste...

Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013