Myriad Blog 1.3.0 Tuesday, Oct 21st, 2014 at 06:06am 

Friday, Sep 14th, 2007 at 05:51pm
Disque rayé

 
Les CD et DVDs inscriptibles (R ou RW) constituent l'un des moyens les plus simples de sauvegarder ses données personnelles. Malheureusement, leur tenue dans le temps n'est pas éternelle, et il est fréquent que nos archives de plus de 3 ou 4 ans ne soient plus lisibles.
 
Si le disque est exposé à la lumière, sa durée de vie et encore plus courte, et il ne faut pas espérer pouvoir le relire après 1 ou 2 ans.
 
Donc, il faut penser, de temps en temps, à faire une copie de vos CD-Rs importants (par exemple, votre photothèque personnelle) sur un support neuf, et le ranger dans un endroit adéquat.
 
Mais de petits incidents peuvent ruiner les efforts des plus prévoyants. Ainsi, un CD-RW récent, contenant des données que je désirais conserver, a été malencontreusement rayé.  
 
Si la rayure est sur le dessus (là où le fabricant inscrit son logo), il n'y a rien à faire, les données sont irrémédiablements détruites. En effet, de ce coté-là, une pellicule extrèmement fine sépare l'extérieur de la couche où sont inscrites les données. Une rayure signifie une perte de matière "utile", donc ce sont des octets qui s'envolent définitivement.
 
Par contre, sur le dessous, la matière platique est assez épaisse, et les rayures diffractent la lumière du laser qui lit les données.
 
Pour récupérer les données de mon disque, couvert de rayures plus ou moins profondes, j'ai à peu près tout essayé. Attention, je ne garantit rien, et je ne serai pas responsable si votre lecteur de CD doit partir à la poubelle après que vous ayiez essayé ces méthodes.
 
Tout d'abord, bien nettoyer le disque. Du savon liquide, de l'eau, et frotter la surface avec la pulpe du doigt avant de bien essuyer avec un chiffon propre et (très) doux.
 
Toujours essuyer ou frotter de l'intérieur vers l'extérieur, ou l'inverse, mais pas en cercle. Une petite rayure dans le sens des pistes est bien plus perturbante pour le laser qu'une plus grosse, transversale.
 
Si cela ne suffit pas (dans mon cas, le disque n'était même plus reconnu), se munir d'un bon logiciel de récupération de données. Je conseille CDRoller (shareware pour Windows, $34), qui propose pas mal de méthodes d'analyse, et qui m'a toujours permis d'obtenir de bons résultats.
 
Hélas, CDRoller ne me récupérait qu'environ 10% de mes fichiers, les autres souffrant de secteurs "défectueux" générant des erreurs de lecture.
 
Donc, après recherche sur l'internet, j'ai essayé... la pâte dentifrice. Frotter doucement la surface du disque avec du dentifrice. Légèrement abrasif, il est censé polir la surface et atténuer les rayures.  
Malheureusement, la matière utilisée pour les CD-Rs est moins résistante que celle d'un CD gravé, et cela a plutôt tendance à le dépolir. Donc résultat mitigé.
 
Certains suggèrent d'utiliser un produit pour faire briller les cuivres et l'argenterie, type "Miror". Je ne l'ai pas essayé, pour ne pas endommager encore plus la surface.  
 
Par contre, ce qui a étonnament bien marché, c'est la vaseline. avec un chiffon, étalez un peu de vaseline à la surface du disque, et frottez jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une pellicule très, très fine. Il est conseillé, de laisser le disque au réfrigérateur quelques instants, mais même sans cela, on voit qu'il a retrouvé de la brillance, et que les rayures pas trop profondes ont été comblées.
J'avais auparavant essayé avec du gel coiffant, mais le résultat était moins bon.
 
Un essai dans le lecteur, et hop, CD-Roller me récupérait plus de 99% de mes fichiers. Le CD-R a volé jusqu'à la poubelle la plus proche juste après, une fois que les données étaient à l'abri sur mon disque dur.
 
Ces fichiers, je crois que je vais les copier sur deux CDs de marque différente, que je ne rangerai pas au même endroit, et que j'en ferai également une copie dans une partie privée de notre serveur Web. On n'est jamais trop prudent.
by Olivier Guillion
Comments

Comment from CRI-CRI Monday, Sep 17th, 2007 at 02:46pm
Sauvegardes
En fait, dans mon cas, il s'agit d'un DD externe, qui ne tourne que le temps nécessaire à la copie
 
Donc, si la probabilité de panne est de 5% par an respectivement sur la machine principale et le disque externe, et si ce dernier n'est actif que 1% du temps d'ouverture de la bécane principale, le risque de panne simultanée des deux serait de 0.05*(0.05/100)=0.000025 soit une chance sur 40000 d'avoir une panne simultanée des deux en une année, à condition que les deux variables soient discrètes (indépendantes), ce qui est a priori le cas si le disque dur de secours est extérieur à la machine principale
 
Si en plus, les données sensibles sont stockées sur une partition du site central distincte de la partition système, le risque de perte irrécupérable de données est encore plus faible (sauf incendie, inondation ou catastrophe naturelle, au cas  où la sauvegarde serait présente en permanence dans le même local que l'original)  
 
J'ai aussi vu qu'il existe désormais des DD de 1 To et plus, et que la croissance du prix de revient n'est pas du tout linéaire par rapport à la capacité de stockage

Comment from Olivier Guillion Monday, Sep 17th, 2007 at 08:46am
Fiabilité
Oui, le disque dur est une solution rapide et plutôt sûre. Pour les données qui restent disponibles sur le disque dur principal de l'ordinateur, c'est donc à privilégier.
 
Mais les disques durs, eux non plus, ne sont pas éternels, et nous en avons déjà eu plusieurs de "grillés". Il nous est même arrivés, une fois, d'avoir les deux disques durs d'une même machine qui claquent en même temps.  
S'il s'agit d'un problème sur le support, on peut récupérer des données, mais si c'est l'électronique qui lâche, la seule solution est de retrouver le même disque dur d'occasion, et de "vampiriser" sa carte de contrôle pour la placer sur l'ancien. Sueurs froides en perspective
 
Le CD/DVD, même s'il est moins fiable, permet de faire plusieurs copies, et donc de limiter les risques.
 
Pas simple, tout ça, pour les configs personnelles qui ne sont pas en RAID 5 ou 6.  

Comment from Sylvain Machefert Sunday, Sep 16th, 2007 at 07:22pm
Disque dur pour moi aussi
Pareil, j'ai investi dans un disk dur USB 500Go à 100 euros. Un logiciel gratuit (Cobian) pour sauvegardes incrémentelles, ou zippées de mes répertoires favoris, c'est extrêmement rapide !

Comment from CRI-CRI Saturday, Sep 15th, 2007 at 02:22pm
Sauvegarde
Les disques durs de sauvegarde de 300 Go 7200 t/m ont bien baissé cet an-ci
 
Comme je craignais aussi pour les sauvegardes CD RW, je me suis acheté un DD de 350 Go pour 80 Euros, que j'alimente avec un logiciel gratuit de sauvegarde incrémentale pour les répertoires qui m'intéressent (musique, dessin, photos et TDT)
 
Durée du traitement : 10 secondes en moyenne
 
Bien sûr, ce DD ne contient pas d'image du DD système, et est par conséquent impropre à la restauration de celui-ci, mais pour le prix, et l'usage que je compte en faire, c'est suffisant
 
Du coup, les CD RW ont pris un coup de vieux
 
Pour les rafraîchir quand il ne voulaient plus se laisser lire, j'ai déjà tenté avec succès du polish à voiture, mais essuyé du centre vers les bords et sans frotter du tout, et surtout sans le laisser sécher avant de l'essuyage (je suppose qu'il laisse alors une fine couche transparente qui masque les petites rayures)
 
Il existe aussi des CD un peu mieux protégés (plus chers évidemment) et il me semble à l'usage que les non-réinscriptibles sont moins chatouilleux que les autres, et encore faut-il les graver à la plus petite vitesse préconisée par le fabricant


Most recent first
Oldest first

Top of page
Last update:  (c) Myriad 2013